1

Le Cameroun veut collecter 1047 milliards d'impôt au deuxième semestre 2022

Cambriolage Direction Generale Impots CovidGate L’on observe une hausse significative de 139,2 milliards en valeur absolue

Fri, 15 Jul 2022 Source: www.camerounweb.com

• Un taux de réalisation de 102,5%

• L’on observe une hausse significative de 139,2 milliards en valeur absolue

• Cette mobilisation des recettes est tributaire de plusieurs innovations

L’administration fiscale compte atteindre ses objectifs grâce à la généralisation du télépaiement comme modalité exclusive de paiement des impôts et taxes et la consolidation des acquis de la mise en place des centres divisionnaires des impôts rénovés afin de contribuer à la modernisation et à la dématérialisation des procédures de gestion des petites et micros entrepris.

Pour atteindre ses objectifs de 2 184,8 milliards de FCFA au cours de l’exercice 2022, la direction générale des Impôts (DGI) projette de réaliser des recettes fiscales non-pétrolières de 1 047,5 milliards de FCFA au deuxième semestre. Au premier semestre, la DGI déclare avoir mobilisé un montant de 1 137,3 milliards de FCFA, soit un taux de réalisation de 102,5%. Comparées au premier semestre de l’exercice 2021, l’on observe une hausse significative de 139,2 milliards en valeur absolue et +13,9% en valeur relative.

Cette mobilisation des recettes, selon la DGI, est tributaire de plusieurs innovations. Il s’agit de : l’implémentation de la taxe sur les transferts d’argent ; la fiscalisation des contribuables du nouveau régime des organismes à but non lucratif ; la poursuite de la mise en œuvre du paradigme de l’agent intégré, permettant d’élargir l’assiette et réduire la taille de l’informel, de faciliter la fiscalisation du plus grand nombre des opérateurs de ces secteurs et d’améliorer du rendement de la TVA ; la poursuite de la professionnalisation du contrôle fiscal à travers l’extension de l’exploitation de l’outil « Fusion » aux centres régionaux des impôts, le recours systématique à l’expertise en matière de contrôle fiscal et le suivi automatisé de l’exécution des opérations de contrôle fiscal.

Selon la DGI, l’augmentation de l’enveloppe des recettes collectées au fil des années est la conséquence des différentes réformes qui visent principalement à optimiser la collecte de l’impôt, au moyen notamment de la dématérialisation des procédures, de la déclaration jusqu’au paiement.

« Aujourd’hui, tout est complètement fait en ligne au niveau des grandes, des moyennes, des petites et des micro-entreprises des chefs-lieux des régions. Il est possible de s’enregistrer à partir de son téléphone ou de son ordinateur, et de payer l’impôt sans se rapprocher de l’administration fiscale. Car, il n’y a plus de caisse au niveau de l’administration des impôts. Même les différentes attestations fiscales s’acquièrent désormais en ligne », explique Modeste Mopa, le directeur général des impôts.

Source: www.camerounweb.com