1

Le Far North Business Week a tenu toutes ses promesses

Cameroun Economie Les participants et organisateurs satisfaits

Fri, 18 Nov 2022 Source: Sahel N°1729

Le Far North Business Week prend fin ce samedi 19 novembre 2022. Conséquence, les tentes et stands se vident progressivement de leurs produits. Mais avant de quitter le site, les exposants et visiteurs venus des quatre coins de la région de l’Extrême-Nord et audelà, font déjà de faire le bilan de ce rendez-vous d’affaires. Pour beaucoup, la foire économique a été une opportunité pour réaliser de bonnes affaires. C’est le cas d’Augustine Korotangou venue de Yagoua.

«Je peux dire que le bilan est positif. Parce que j’ai exposé les noix de cajou transformées. C’est un produit forestier non ligneux pas encore vulgarisé au Cameroun. Mais maintenant, on connait. Je dis Dieu merci ! Le marché se passe bien», a-t-elle indiqué le sourire en coin. «Ce qui m’a beaucoup plu dans cet événement, c’est le fait que le président du conseil régional nous a demandé de monter un projet. Nous l’avons monté et déposé. On attend la suite», ajoute-t-elle, en garde espoir que son projet pourrait être retenu et ainsi obtenir des financements.

Augustine Korotangou espère écouler entièrement ses produits avant de quitter Maroua. Comme elle, les autres exposants se frottent aussi la main. Dans le secteur de la restauration, les commerçants ne cachent pas leur satisfaction. En quelques jours, ils ont tiré leur epingle de jeu. De quoi donner le sourire à Boubakari. Selon ce boucher, sa participation au Far North Business week lui a permis de faire de bonnes affaires.

Ses recettes ont doublé comparées à la période avant ce rendez-vous économique. «De mon côté, la foire n’est pas mal, malgré le fait que certains parlent de quelques lacunes. C’est le sondage de mes voisins. Mais me concernant, je rends grâce à Dieu». En effet, depuis l'ouverture de la foire économique, il vend 20 à 30 kg de viande par jour, contre seulement 5 et 10 en temps ordinaire. Il apprécie l'action des organisateurs qui viennent régulièrement s’enquérir du déroulement et recueillir ses doléances. Cependant, tous les exposants n'ont pas la même satisfaction. D’autres ne partagent pas l’idée de «succès total». Leurs attentes n’ont pas complètement été comblées. Pour ce qui est de l’organisation, ces exposants indiquent qu’ils ont fait face à quelques soucis. «Le protocole ne nous a pas orientés lorsque nous sommes arrivés. Nous ne sommes pas de Maroua. On nous a informés aussi à quelques jours du début. Par conséquent, nous n’avons pas eu le temps de nous préparer comme il se devait», fait savoir Fertaïgo Igri, exposante qui passe ses nuits exposée au stade avec ses produits. Elle plaide pour que prochainement l’on aménage un dortoir pour ceux qui viendront de loin.

En «dehors du président du conseil régional, les ministres qui sont venus ne sont pas arrivés dans notre secteur. Pourtant, je voulais expliquer les vertus de mes produits à ces membres du gouvernement», regrette-telle. Pour le comité d’organisation, cette 1re édition est une réussite.

«Parlant du far north business week c’est déjà un succès, parce que ça a eu lieu. Il y a eu aussi assez d’exposants. Dans notre liste d’enregistrement, on en a eu plus que ce que nous attendions en termes de participation et visites», se réjouit Emmanuel Markedaï de l’équipe de la régie de la foire économique. Prenant connaissance des différentes suggestions parvenues à son niveau, il compte les transmettre à sa hiérarchie, afin d'apporter des améliorations à la prochaine édition.

Source: Sahel N°1729