0

Les jeunes veulent faire de Douala la capitale du numérique en Afrique centrale

Télévision Numérique Terrestre Des applications utiles dans la vie quotidienne des habitants.

Fri, 2 Jul 2021 Source: www.camerounweb.com

Les promoteurs du numérique veulent faire de la capitale économique une ville de l’intelligence numérique.

Plusieurs Start up ont été mises sur pied dans les domaines de collecte des déchets, agriculture, robotique etc.

Une idée qui va en droite ligne avec la vision du maire de la Ville.

Les jeunes de Douala sont ambitieux. Ils veulent faire de Douala la capitale du numerique en Afrique centrale. Pendant deux jours, ils ont échangé sur les enjeux de la transformation de Douala en ville intelligente et leur contribution sur ce dernier aspect montrent clairement que plusieurs solutions sont envisagées. Selon ces jeunes, il faut aider la mairie dans la gestion des données. Mais en attendant qu’elle soit dotée des infrastructures adéquates, ils envisagent mettre sur pied des applications utiles dans la vie quotidienne des habitants de la cité économique. Puis, créer une plateforme portail, une sorte de catalogue numérique qui rassemble toutes les solutions digitales qui fonctionnent de manière à orienter les usagers vers des applications précises en fonction de leurs besoins. La dite plateforme sera baptisée Douala smart city.

Projet agriculteur

L’agriculteur effectue les prélèvements et les résultats sont affichés en quelques secondes sur son smart phone », nous dit-il. D’autres solutions pour faciliter la mobilité urbaine par exemple sont développées. Ces promoteurs du numérique pensent que la capitale économique est bien partie pour être une ville intelligente. Du moins, elle a le capital humain qu’il faut. Mais il faudra développer les infrastructures nécessaires ainsi que des solutions alternatives à l’énergie électrique. Et une fois les conditions réunies, le projet ne sera un succès que si les citoyens sont aussi intelligents.

Agritech et La robotique bionique

Dans le domaine de l’agriculture, les solutions sont légions. Par exemple la mise sur pied d’un kit d’analyse des sols qui permet à l’agriculteur de pouvoir bien effectuer ses dosages d’engrais et sécuriser son investissement, tout en respectant l’environnement. Cette solution dénommée Clinic agro est de Pyrus Kadjou. « La majorité des engrais sont chimiques. Or, le sol assimile seulement 30% des engrais. Les 70% restants sont déversés dans l’environnement ce qui devient un danger. Notre solution c’est donc de permettre aux agriculteurs d’utiliser le dosage exact.

Coté robotique, Sparte Robotics propose des solutions associées aux drones mais il mène également des recherches sur la robotique bionique. Il pense que cette science peut être utile à la ville moderne de Douala envisagée. « La bionique, c’est construire des robots qui ont l’aspect d’humain ou d’animaux. Nous avons la conviction qu’on aura bientôt besoin de robots qui nous accompagnent dans nos tâches. Si les citoyens ne veulent pas par exemple ramasser les ordures, il faudra bien penser des robots qui vont faire ce travail à leurs places », expliqué Jacques Eone, cofondateur de Sparte Robotics

Source: www.camerounweb.com