0
Business News Fri, 27 Mar 2020

Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Licenciement massif à Nextell: le gouvernement se prononce

Le Secrétaire général du Ministre du Travail et la Sécurité Sociale a adressé une lettre y afférente au Directeur général de cette entreprise de téléphonie mobile.

Après la décision du conseil d'administration de l'entreprise de téléphonie mobile Nextell, de réduire de moitié les salaires de son personnel, des syndicalistes ont saisi le gouvernement, pour manifester leur indignation et solliciter son arbitrage.

Le Ministère du Travail et de la Sécurité Sociale a favorablement réagi à l'alerte du personnel de cette entreprise, et a saisi le top-management en lui exhortant de surseoir à l'idée de réviser de moitié les salaires.

"J'ai l'honneur de vous demander de bien vouloir surseoir sans délai à son application, compte tenu de sa violation des dispositions légales et réglementaires. En effet, la loi portant Code du Travail interdit toute révision unilatérale des conditions de rémunération et du contratde travail", lit-on dans une lettre du Secrétaire général dudit ministère, Johny Razack, adressée le 25 mars 2020 au Directeur général de Nextell.

Le 20 mars dernier, le président du conseil d'administration de Nextell, Baba Danpullo, a décidé de réduire les salaires de son personnel. "Le salaire total de tout le personnel sera désormais indexé au rendement qu'il fournira à l'entreprise. Le salaire sera divisé en deux parties. La première à savoir 50% du montant fixe, et la seconde partie à savoir 50% variable positivement ou négativement en fonction du résultat réalisé par l'employé durant le mois", pouvait-on lire dans une note service du Directeur des Ressources Humaines rendue publique le 23 mars 2020.

Source: cameroon-info.net

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter