0

Marchés des titres publics : la grosse ambition du Cameroun pour ce 4e trimestre

BEAC Siege Officiel Le Cameroun veut lever 155 milliards de FCFA

Mon, 10 Oct 2022 Source: Émergence N°2263

Selon le calendrier prévisionnel des opérations du Cameroun sur le marché des titres publics de la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), le pays ambitionne de lever une enveloppe totale de 155 milliards de FCFA sur ce marché, entre octobre et décembre 2022.

Le Cameroun veut lever 155 milliards de FCFA au 4e trimestre 2022. Dans les détails, 70 milliards de FCFA devraient être mobilisés à travers cinq opérations d’émissions de bons du Trésor assimilables (BTA).

Il s’agit de titres publics de court terme (52 semaines au plus) permettant généralement de gérer les tensions ponctuelles de la trésorerie de l’État. Dans le même temps, il est prévu cinq émissions d’obligations du Trésor assimilables (OTA), à travers lesquelles le Cameroun entend mobiliser 85 milliards de FCFA. Les OTA sont des titres de longs termes, dont les maturités oscillent entre plus de 52 semaines et 10 ans.

Dans le cas pré￾sent, apprend-on officielle￾ment, le Cameroun table sur des maturités de 4, 5, 6 et 7 ans. Ces emprunts de longs termes, qui permettent généralement de financer des projets d’infrastruc￾tures dans le pays, seront contractés au moyen de la syndication domestique,

renseigne-t-on au ministère des Finances. Il s’agit d’un mécanisme validé par la banque centrale en 2021, qui consiste pour un État à émettre des titres publics par le biais d’un groupe de spécialistes en valeurs du Trésor (SVT) constitué en syndicat et ayant à sa tête un chef de file.

Ce procédé a la particularité de garantir le succès des opérations de mobilisation des financements, dans la mesure où les parties s’accordent à l’avance sur les conditions de l’emprunt et l’enveloppe à mettre à disposition par chaque SVT, avant même l’ouverture des souscriptions.

Le programme de recherche des financements sur le marché monétaire

que vient de transmettre le Cameroun à la banque centrale est consécutif à l’habilitation faite au minis￾tre des Finances le 23 août 2022 par le chef de l’État, de mobiliser une enveloppe supplémentaire de 200 milliards de FCFA au plus, par émissions des ti￾tres publics, dans le cadre de la loi de finances 2022. Cette habilitation porte finalement à 550 milliards de FCFA l’enveloppe que le Trésor public camerounais est autorisé à lever sur le marché au cours de l’année budgétaire courante.

Source: Émergence N°2263