0

Monnaie électronique : le Cameroun en tête du classement dans la sous-région

Tue, 2 Nov 2021 Source: Info Matin

Information contenue dans un récent rapport des services de paiement dans la Cemac publié par la Beac. Le pays détient 64,89% de comptes.

L’activité du mobile money, entendue ici comme l’utilisation de la téléphonie mobile pour réaliser les transactions financières par monnaie électronique-et porte-monnaie électronique, se porte bien en zone Cemac en général, et au Cameroun en particulier.

Et pour cause dans un récent rapport des services de paiement par monnaie électronique dans la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac) informe que le pays a fait circuler plus de 10883 milliards en 2020. Par la même occasion, le Cameroun détient 64,89% de comptes de la sous-région.

« Le Cameroun se hisse en haut du podium avec 19,5 millions de comptes, soit 64,8%. Parlant des transactions, on les chiffre à 1102 contre 797 en 2019. Pour ce qui est de leur valeur, elles sont de 14 822 milliards de F contre 11 335 milliards de F en 2019. Et le Cameroun est encore e-n tête avec 73,13% ; ce qui fait 10 883 milliards de F échangés. Il partage le trio de tête avec le Gabon (16,69%) et le Congo (9,25%) », apprend-on.

Ce recours soudain et massif à la monnaie électronique participe à l’inclusion financière au développement de la digitalisation des paiements. Et la Beac justifie cette performance par la multiplication des points d’acceptation (58 531 guichets de commerçants en 2019 à 66 477 points en 2020). « L’achat de crédits téléphoniques par Mobile Money est le premier service de paiement marchand offert par tous les opérateurs, y compris les banques n’ayant pas d’opérateur téléphonique comme partenaire technique. Avec 289 millions de transactions en 2020, ce service constitue la majorité des opérations-de paiement », explique le rapport.

Pour ce qui est des transactions internationales hors de la sous-région, jusqu’ici seules les opérations entrantes sont réalisées. En 2020 donc, 40 291 opérations de réception de fonds via le mobile money ont été enregistrées dans la Cemac pour 4,2 milliards de F.

La Beac regrette par ailleurs un certain nombre de lenteurs. C’est le cas notamment de la faiblesse d’équipements en terminaux de paiement électronique qui est un frein au développement de la dématérialisation des paiements, d’une large inclusion financière et à l’avènement d’une économie des paiements « Cash less » ; mais aussi le service de microcrédits qui répond aux abonnés absents dans l’offre de service via le mobile money.

Source: Info Matin