0

Prometal : le décès brutal par chute d’un ouvrier fait monter la tension

Ouvriers Prometal Des ouvriers sur un site de Prometal

Mon, 27 Sep 2021 Source: Le National 008

En attendant les résultats de l’enquête ouverte, responsables et ouvriers divergent sur les conditions du décès Mbayi qui victime d’une chute en hauteur, a rendu l’âme sur un site nouvellement acquis par l’entreprise de fabrication et de transformation métallique.

Ambiance dysphorique à Prometal. Cette dernière est à couteaux tirés avec son personnel suite au décès d’un ouvrier. Les personnels peinent à harmoniser leurs versions sur les conditions de décès de Mbayi. Le malaise social est préoccupant au sein de l’entreprise spécialisée dans la fabrication métallique. Le nommé Mbayi a en effet trouvé la mort sur un site de cette entreprise, en plein exercice de son activité. Selon une source révèle-t-il s’agit d’un site nouvellement acquis par Prometal qui y effectue des aménagements : «le jeune camerounais est décédé sur le lieu du travail, alors qu’il était en train de couper un rail dans ce nouvel espace acquis. Il a eu la tête écrasée…» indique-t-elle.

L’accidenté a été conduit, suite à ce grave accident, à Idimed, une polyclinique de Douala. D’après ses collègues présents sur le lieu du drame, Mbayi a rendu l’âme immédiatement sur le site où il était en opérations. Selon notre source, les responsables de la société Prometal soutiennent quant à eux que le décès de leur collègue est intervenu à la polyclinique Idimed.

Remettant en cause la thèse de la mort sur le coup évoqué par les ouvriers actifs sur le nouveau chantier. «Bien que les téléphones soient interdits à l’intérieur des chantiers Prometal, certains qui ont réussi à faire des photos et vidéos se sont vus prendre les téléphones. Pour les plus rebelles, ils ont reçu des contrats de trois mois pour qu’il gardent le silence sur dossier», ajoute notre source.

Face à ce drame et compte tenu des points de vue contraires entre le personnel et les responsables de l’entreprise sur le moment de la disparition de l’employé, l’ambiance se cristallise de plus en plus. «Cette affaire est en train de passer telle une lettre à la poste. Mais elle remet au goût du jour, les conditions inhumaines et de maltraitance dont sont victimes les ouvriers camerounais dans cette entreprise», renseigne notre source.

Joint pour en savoir davantage sur les faits relevés, une voix autorisée de l’entreprise Prometal confirme en effet l’accident : «Un accident est survenu sur un site. Nous n’avons pas d’autres informations à communiquer.», indique simplement la responsable qui annonce par ailleurs que «des investigations sont en cours» après le drame.

Créée en 2010, l’entreprise Prometal dispose de quatre sites de production, dont trois sont opérationnels (177.000 m2 pour un investissement de 56,9 milliards de FCFA) et un autre (65.000 m2) en cours d’aménagement. Avec plus de 1000 employés, Prometal est spécialisée dans quatre métiers d’acier : le laminage à chaud, le tréfilage (pointes et fils tréfilés), le profilage et la production de matériel agricole. Grâce à son four à arc électrique thermomécanique, Prometal assure une production annuelle d’environ 200.000 tonnes de 68 produits d’acier.

Source: Le National 008