0

Téléphonie mobile : cinq députés aux trousses d’Orange Cameroun

Telephonie Mobile Depues Orange Cameroun Ils disent aller voir et écouter, et qu’ils feront un rapport

Fri, 25 Jun 2021 Source: Le Messager

L’opérateur de téléphonie mobile a reçu mardi 22 juin 2021 à Douala, une délégation de parlementaires constituée des Honorables Dissaké, Joshua Osih, Albert Dooh Collins, Peter William Mandio, Julien Bara.

Lorsqu’on les interroge sur leur présence auprès de l’opérateur, ils disent aller voir et écouter, et qu’ils feront un rapport qui sera adressé aux services compétents. Ils ont visité les services techniques, écouté les responsables, touché du doigt certaines réalités, entre autres. Selon le député Julien Bara : « Notre descente sur le terrain aujourd’hui chez les opérateurs de téléphonie mobile c’est due au fait que le secteur se porte très mal. Voilà pourquoi nous sommes venus auprès de ces opérateurs pour qu’ils nous disent quelles sont leurs difficultés. Nous les avons écoutés mais nous ne pouvons pas les dévoiler en ce moment, parce que nous irons vers ceux qui ont la charge technique de travailler avec ces opérateurs. Nous tiendrons des réunions avec eux, pour que des solutions soient apportées aux difficultés identifiées ». L’honorable Julien Bara relève en outre le fait que les appels téléphoniques ne sont plus instantanés ; et que cette lacune est selon lui due à l’insuffisance du déploiement de la fibre optique.

Quid de Joshua Osih ? « Nous sommes tous conscients que les services de téléphonie mobile dans notre pays sont médiocres. Nous avons également des plaintes venant de part et d’autre des opérateurs et des populations. Nous sommes allés à la rencontre des opérateurs et nous avons écouté leurs attentes mais surtout pour qu’ils nous disent quel est leur réel problème, qu’est ce qui les empêche de nous fournir des services de qualité. Nous avons également vu ce qu’ils font pour le développement du digital avec les jeunes. Nous rentrerons et nous rendront compte aux départements ministériels concernés ».Pour Stéphane Moukouri du service de Communication chez Orange Cameroun : « Orange Cameroun est une entreprise qui offre des produits et des services qui permettent toujours de communiquer et de se rapprocher. C’est une entreprise qui est voulue dans un écosystème qui interagi avec un certain nombre de parties prenantes au premier rang desquelles les élus du peuple que sont les parlementaires et principalement ceux en charge du réseau TIC ; ils nous ont approché dans le cadre de leur tournée parlementaire pour avoir des échanges avec nous sur un certain nombre de sujets, notamment les services, les coûts, le fonctionnement technique ».

Sanctionner l’action du gouvernement

Il est à noter que ces députés n’étaient pas seulement chez l’opérateur Orange. Ils étaient également chez d’autres opérateurs tels Mtn et Nexttel. Il faut aussi relever que ce n’est pas la première fois que les honorables députés de la nation rendent visite à ces opérateurs fournisseurs des services de téléphonie mobile. Mais à chaque fois, c’est les mêmes rengaines, les mêmes plaintes, on revient toujours à la case départ et les services ne sont pas toujours au top du niveau escompté. C’est à se dire s’il n’y a pas un maillon de la chaine qui ne fait pas bien son travail. Pourtant il existe bel et bien une Agence de régulation des télécommunications. Que des députés se déplacent pour aller à la rencontre des opérateurs de téléphonie mobile, n’y a-t-il justement pas double emploi ? Alors même que leur rôle c’est de contrôler et sanctionner l’action du gouvernement qui est l’exécutif, notamment lorsque des services de qualité ne sont offerts aux populations.

Source: Le Messager