0

Ressources naturelles : cet appel lancé à Etoudi sabote les affaires des exploitants étrangers

REIMG Ensemble, rendons l’impossible possible

Thu, 19 May 2022 Source: www.camerounweb.com

• Les ressources africaines sont contrôlées par des étrangers

• Le continent s’appauvrit pendant que les exploitants s’enrichissent

• Mbamy de Fochada lance un appel à tous les gouvernants et citoyens africains



Mbamy de Fochada est le leader de la Convergence panafricaine. Dans une récente sortie, il a interpellé les citoyens camerounais et des autres pays africains sur la nécessité de dire enfin non au pillage des ressources nationales, au nom du patriotisme et de la volonté de développer le pays de façon durable. Sa déclaration trouve chaussure à ses pieds au Cameroun, un pays où l’exploitation du sous-sol profite plus aux étrangers qu’aux nationaux.

Jusqu’à quand allons-nous laisser les vautours faire main basse sur l’Afrique et étranglé son avenir ?

Les africains doivent se mobiliser dans tous les pays pour arrêter toute braderie de leurs ressources. Que cela se passent dans un cadre légal ou légitime, les contrats conclus avec les exploitants, doivent avant tout, permettre le développement des foyers ou bassins de productions ainsi que de tout le pays, en garantissant des revenus équitables et justes pour les propriétaires des ressources que nous sommes.

Nous devons toujours garder à l’esprit que l’exploitation d’une seule ressource naturelle (bois, pétrole, or, diamant, cacao, banane, café, coton, arachide, huile de palme, fer, bauxite, uranium, cuivre, cobalt, zinc…) sur le sol africain, permet dans le cadre d’un contrat avantageux pour l’Afrique et non des accords inégaux, le progrès et le développement du pays producteur avec de nombreux bénéfices pour les populations locales africaines.

Nous devons faire obstacle et déconstruire tout système et tout ordre qui n’a que vocation à faire main basse sur les ressources de l’Afrique en l’étranglant. Nous n’avons aucune obligation, dans ce contexte géo politique marqué par une ruée des occidentaux et des orientaux vers l’Afrique pour le contrôle des ressources, sachant que « qui contrôlera les ressources, contrôlera le monde » de nous faire complice de la braderie de nos ressources et de la décadence de l’Afrique, alors qu’il est possible de faire autrement pour nous garantir un meilleur avenir et destin.

Un grand espoir pour la renaissance panafricaine subsiste et nous ne devons par le tuer par ni par notre passivité, ni par notre résignation, et encore moins par nos actions, agissements ou notre volonté de promouvoir nos intérêts personnels en sacrifiant l’avenir de la communauté entière. L’intérêt de nos pays et des générations futures, doivent entre au centre de toutes les décisions que nos prenons au quotidien, si nous voulons affranchir l’Afrique de l’ordre oligarchique capitaliste et impérialiste mondial.

Nous avons tous, dans chaque pays africain et la diaspora, les moyens et les compétences de notre libération immédiate de la néo colonisation, sur toutes ses formes, ainsi que de notre sortie du joug de l’ordre oligarchique capitaliste et impérialiste qui ne survit et prospère qu’en soumettant, exploitant, pillant, spoliant et en déshumanisant l’Afrique.

Il y a un temps pour tout, et nous avons l’obligation de mettre fin à ce modèle qui est conçu et fonctionne contre les intérêts de l’Afrique depuis des siècles.

Nous avons aujourd’hui, la force et les capacités, en tant qu’africains et afro descendants éveillés, pour mettre fin maintenant, dans une démarche révolutionnaire, à tout ordre ou système politico-économique et culturel, qui est contre nos intérêts, tout en étant un facteur limitant pour une renaissance panafricaine.

Cette lutte, légale et légitime, que nous faisons depuis des années la promotion avec la convergence panafricaine, mérite toute notre adhésion, quelle que soit notre statut social, notre religion, notre appartenance politique et nos intérêts personnels.

Nous avons, face aux réels enjeux de notre génération en ce 21 siècle, l’obligation de nous unir, pour constituer une synergie intelligente des forces et ressources pour la révolution panafricaine libératrice, en vue de libérer maintenant l’Afrique, de toute domination de l’ordre oligarchique capitaliste et impérialiste mondial, suivant le projet révolutionnaire et les stratégies de la convergence panafricaine, avec la vision pour un état providence.

Ensemble, rendons l’impossible possible.

Ensemble, nous sommes invincibles.

Source: www.camerounweb.com