3

Sous embargo, la Russie s'appuie sur l’Afrique pour se relancer, le Cameroun en profite

Poutine Russes Hommes Enleves Cameroun La Russie, sous embargo, cherche de nouveaux partenaires

Tue, 19 Apr 2022 Source: www.camerounweb.com

La Russie, sous embargo, cherche de nouveaux partenaires car la situation économique et diplomatique l’oblige à innover. Les sanctions prises par une partie de la communauté internationale pèsent dans sa balance commerciale.

Depuis le début de l’intervention militaire russe en Ukraine, les sanctions économiques vont crescendo. L’Union Européenne (UE), les Etats-Unis et tous leurs alliés ont presque mis le pays de Vladimir Poutine sous embargo commercial. Ceci dit, du gaz est toujours vendu à une partie de l’UE. Mais dans l’ensemble, l’économie russe commence à montrer des signes de faiblesses. Elle est donc à la recherche de nouveaux débouchés pour sa production ainsi que de fournisseurs pour son industrie. C’est pourquoi le gouvernement russe tente d’approfondir ses relations avec les pays qui acceptent toujours de faire des affaires. Et c’est là que le continent africain rentre en jeu.

Il est donc grand temps de trouver de nouveaux partenaires économiques. Des pays africains semblent prêts à profiter de cette opportunité pour tisser de nouveaux liens avec elle. La cryptomonnaie et la block Chain TON pourrait servir d’accélérateur de particules. C’est le cas du Cameroun, du Congo et de la République Démocratique du Congo qui mettront en place la block Chain et la cryptomonnaie TON.

Depuis peu, TON coopère déjà avec ces trois pays indépendamment les uns des autres et a pris l'initiative de créer des solutions de cryptomonnaie et de block Chain pour chaque État, a déclaré la société.

De ce fait, ces trois pays de l’Afrique Centrale mettront donc en œuvre la block Chain et la cryptomonnaie TON au niveau de l'État. La République démocratique du Congo envisage également de créer sa propre monnaie numérique basée sur TON, a indiqué le service de presse de la block Chain à TASS.

"Le Cameroun, la République démocratique du Congo (RDC) et la République du Congo ont annoncé aujourd'hui leur intention d'adopter des solutions basées sur la crypto-monnaie et la blockchain pour assurer le progrès économique futur", a indiqué le service de presse.

Chacun de ces pays effectuera une transition progressive vers l'utilisation des crypto-monnaies comme pièce maîtresse de leur structure économique. Cela offrira de nombreuses possibilités de participation à l'économie des personnes bancaires et non bancaires, ce qui servira d'incitation au développement économique du pays, estime la société. Étant donné que TON est une plate-forme décentralisée, elle offrira un contrôle et une confiance dans la sécurité des données pour les citoyens. De plus, la plate-forme sera intégrée au messager Telegram pour la commodité des utilisateurs.

La mise en place de TON peut être le bon outil pour enrichir le gouvernement et le peuple, le service de presse TON a rapporté les propos du ministre des Postes, Télécommunications et de l'Economie numérique du Congo, Léon Juste Ibombo. La ministre des Postes et Télécommunications du Cameroun, Minette Liebom Li Likeng, a noté que le partenariat avec TON pourrait jouer un rôle fondamental dans l'écosystème numérique du Cameroun.

Le ministre de l'Economie numérique de la République démocratique du Congo, Desire Kashmir Eberande Kolongele, a à son tour évoqué de nouveaux projets de coopération avec la plateforme blockchain. "Nous commençons également avec enthousiasme à envisager de lancer un stablecoin national sur la blockchain TON, qui démocratisera l'accès à notre système financier pour des millions de citoyens non bancarisés et non bancarisés", a déclaré Eberande Kolongele à Desire Kashmir Kashmir.

Source: www.camerounweb.com