1

Tapioca, koki, arachides, haricots: les enchères montent au marché

Douala Marche La vie devient de plus en plus chere au Cameroun

Wed, 18 Aug 2021 Source: Le jour

Le jour a parcouru certains points de vente de la ville aux sept collines et a remarqué les prix élevés de quelques denrées alimentaires, malgré leur foison sur le marché.

100 Fcfa la boite de tapioca

Passi, habitant du quartier Damas se rend dans une boutique du coin avec la somme de 200 Fcfa pour acheter deux boites de tapioca et les arachides salées de 50 Fcfa. A sa grande surprise, le boutiquier lui dit qu’il doit encore donner 50 Fcfa pour être servi. Le jeune étant habitué à acheter sa boite de tapioca à 75 Fcfa s’en va dans une autre boutique. Sur le seau contenant la fécule de manioc, il est écrit « 100 Fcfa ». Stupéfait, il s’exclame : « même le sauveur ? ». Au marché Mokolo, les grossistes vendent le sac à 78 000 Fcfa au lieu de 70 000 Fcfa comme il y’a quelques semaines. La raison serait la crise anglophone. « La guerre qui a lieu à Bamenda empêche les femmes d’aller au champ à la même fréquence que d’habitude. Du coup la production tourne au ralenti », affirme un grossiste. Au marché Acacia, les seaux de 3 et 5 litres valent respectivement 1500 et 2400 Fcfa. Au marché de Mendong la boite est également cédée au prix de 100 Fcfa.

Graine de koki : de 85 à 125 Fcfa la boîte

Mami koki, vendeuse de beignet koki au marché Mokolo a reçu des plaintes de sa clientèle à propos de la grosseur de ses beignets qui a diminué. « Le koki est cher », dit-elle pour calmer ses clients. En effet, dans ce même marché, la tasse qui, il y’a quelques semaines était servie à 80 et 85 Fcfa, vaut à présent 100 Fcfa. La grande boîte de lait quant à elle, coûte désormais 250 Fcfa. Hélène, vendeuse au marché Acacia affirme acheter le sac à 65 000 Fcfa. Les vendeuses des quartiers TKC et « Parlement Eto’o » servent essentiellement le koki dans les boîtes au prix de 125 voire 150 Fcfa la boîte.

Le haricot : la valse des prix

Au marché, les prix de la boite de haricot varient en fonction de sa couleur. Sur les étals d’Hélène, il y’a deux styles de haricot rouge : le gros grain et le petit grain. La petite et la grande boîte sont respectivement vendues au prix de 100 et 150 Fcfa, le même prix que la boite de haricot noir. Le haricot de couleur blanche quant à lui est cédé aux prix de 150 et 300 Fcfa. Les seaux de 2,5 et 5 litres valent 2250 et 4500 Fcfa. Au marché Mendong , Hugues, petit commerçant ambulant qui vend du haricot dans sa brouette, écoule sa marchandise aux prix de 2100 et 4000 Fcfa pour le petit et le grand seau. A l’intérieur du marché du Mfoundi, les grossistes vendent les sacs de haricot rouge et noir aux prix respectifs de 86 000 et 75 000 Fcfa.

La tasse d’arachide à 125 au lieu de 100 Fcfa

Samedi surpassé, Aimée est restée les yeux grands ouverts au marché d’Efoulan à Yaoundé. « Bonjour mama, je veux les arachides de 400 Fcfa », a-t-elle dit à la vendeuse. Action et puis réaction. « La tasse c’est déjà 125 et 100 Fcfa ma fille le seau d’arachide coûte déjà 3000 Fcfa », a rétorqué la commerçante. Certaines clientes qui se ravitaillent en arachides chez les grossistes du marché Mokolo affirment que le prix du seau d’arachides oscillait toujours entre 1300 (moins cher) et 2500 (cher). A présent, ce même seau est cédé au prix de 2700 Fcfa pour les arachides « mak mak » et 2900 pour les arachides «rouges». A quelques minutes de là, sous les comptoirs abritant les vendeuses de maïs sec, riz et autres aliments de première nécessité, les arachides sont vendues en tasse. Elles coûtent 100 Fcfa la boite. « Il y’a moins de deux semaines, j’ai acheté trois boîtes d’arachides ici à 225 Fcfa. Comment en si peu de temps le prix a augmenté ? Même la sauce d’arachide, l’un des menus les moins cher, devient coûteux», s’interroge une cliente stupéfaite face à cette hausse des prix. Le marché Nkol-Eton, les marchés du Rond-point express, de Madagascar et le petit marché d’Efoulan écoulent leur stock à 125 Fcfa la tasse.

Le sac de 100 kg d’arachides « mak mak » et « rouges » coûte 54 000 et 67 000Fcfa au marché Mendong, au lieu de 35 000 et 40 000 Fcfa comme il y a quelques mois. Pour rentrer en possession du seau de 5 litres d’arachides, les clients déboursent la somme de 3000 Fcfa. Un rabais de 100 Fcfa leur est accordé après avoir marchandé à fond, soit un prix d’achat de 2900 Fcfa au lieu de 3000 Fcfa. « Les arachides sont chères. Les tomates encore plus. Avec quoi allons-nous préparer nos repas ? », murmure une ménagère à une autre.

Source: Le jour