0

Trichés et bafoués, les motoximen de Monatele reçoivent une lettre d'excuse d'une autorité

Motoximan J’apporte mon soutien aux motoximans de Monatele

Thu, 12 May 2022 Source: www.camerounweb.com

• Grève des motoximen au Cameroun

• La colère est montée chez les jeunes conducteurs lésés

• Denis Emilien Atangana les défend



Le président national du Front des démocrates camerounais (FDC), Denis Emilien Atangana a fait un plaidoyer aux motoximen de Monatele. Il les a appelés à s’acquitter du minimum des taxes communales. Voici son message pour ceux qu’il appelle ses frères.

Grève des motoximen à Monatele : ce que je pense

Etant fils de Monatele, ayant grandi à Monatele et conseiller municipal de cet arrondissement, j’apporte mon soutien aux motoximen de Monatele qui depuis lundi sont en grève. Les tracasseries vécues par ces jeunes abandonnés à eux-mêmes qui se débrouillent avec la moto sont inacceptables. L’incident créé par le Commissaire de sécurité publique à un moment inopportun impose de congédier ce dernier pour le retour de la paix sociale à Monatele.

Il est incompréhensible qu’au moment où Monatele connait des pénuries de carburant que le Commissaire décide de saisir le carburant dit « frelaté » chez certains en laissant celui de ses frères du même aires géographiques et ethniques au détriment des autochtones. Cette politique de deux poids deux mesures que je condamne a de peu failli conduire, sans l’intervention des autorités administratives et municipales, les motoximen à brûler le petit pauvre et minable bâtiment qui fait office de commissariat de sécurité publique et du commissariat spécial d’un chef lieux de département.

Les populations de Monatele dont je suis mandataire en ma qualité d’élu local méritent du respect et de la considération. J’invite le patron de la police nationale à tirer toutes les conséquences sur le cas du Commissaire de sécurité publique qui n’est plus légitime et accepté par les populations à cause de ses actes inopportuns. De même, je demande avec insistance aux motoximen de Monatele de s’acquitter du minimum des taxes communales que la commune demande pour éviter des abus de tout genre.

Source: www.camerounweb.com