0

Véhicules disparus au port de Kribi : voici ce qui s’est passé

Vehicules Port De Kribi 2 Les enquêtes se poursuivent

Tue, 5 Jul 2022 Source: La Nouvelle Expression du 05-7-2022

C’est le service des douanes secteur Sud 2, en pleine opération des ventes aux enchères sur la place portuaire qui constate que le conteneur est vide malgré les assurances du manifeste.

Dans la liste des marchandises admises à la vente aux enchères publiques, on trouve un conteneur à problème classé au dixième rang. Il a pour numéro MDU5214095 et pour exploiter la société NDS. Son manifeste indique qu’il contient des marchandises suivantes: pneus usagés, 01 Citroën C4 PIKASSO 2008 châssis VF7UD9HZC45290714, 01 Renault fourgon MASTER 2002 châssis VFIFDAPD526845529 et 01 Peugeot 3008 2019 VF3MRHNSRKS295207.

Lorsque les services de la douane ouvrent le conteneur, pour présenter les marchandises aux clients, celui-ci est complètement vide. L’étonnement est partagé par tous. Et l’affaire se répand comme une trainée de poudre.

À la Direction Générale du Port Autonome de Kribi, les services appropriés sont saisis et une enquête est aussitôt ouverte dans le registre des affaires graves et urgentes sous la diligente de Patrice MELOM luit même.

L’automatisation des services et l’option 100% scanning du Port autonome de Kribi permettent d’avoir les premiers éléments de l’enquête dans les minutes qui suivent l’ouverture de l’enquête.

Le conteneur à problème d’après, nos sources, a été déchargé du bateau le 11 Avril 2022 à 2 h 23 minutes; il est passé au scanner le même jour à 2h31 minutes, soit 8 minutes seulement après son déchargement. Pour les analystes du scanner, « l’image disponible montre que le conteneur était vide ».

Traversant le scanner sous la charge de la société Transatlantic, le conteneur est finalement installé au parc sous la responsabilité de Kribi Conteneur Terminal (KCT) qui assure le déchargement, Entreposage et la sécurisation des conteneurs au parc. Ici, le conteneur attend son propriétaire, mais celui-ci ne s’étant pas présenté pendant une longue période de trois mois, le dit conteneur est livré à la’ douane pour vente aux enchères publiques.

D’autres informations affirment que ce conteneur a subi le transbordement au port de pointe noir au Congo où il aurait passé plusieurs jours sur ce quai.

Au-delà de l’enquête interne qui semble innocenter le Port Autonome de Kribi pour l’instant, les services de sécurité sont saisis du dossier pour comprendre comment un conteneur peut être embarqué vide alors que son manifeste affirme le contraire; si ceci est faisable, un conteneur peut donc aussi transporter aisément un matériel contraire à l’indication du manifeste un véritable risque de sécurité.

D’après nos sources, le propriétaire de la marchandise indiquée dans le manifeste aurait déjà été interpellé. La fin de cette enquête pourra davantage édifier sur ce qui s’apparente à des failles de sécurité sur les lignes maritimes.

Source: La Nouvelle Expression du 05-7-2022