1

Yaoundé : au moins 10 poissonneries fermées pour augmentation frauduleuse des prix

Poisson Congeles La traque concerne aussi les établissements de vente des matériaux de construction.

Thu, 19 Aug 2021 Source: www.camerounweb.com

Les poissonneries Congelcam ont été fermées.

Les équipes du ministère du Commerce sont déployées actuellement à travers le territoire national.

La traque concerne aussi les établissements de vente des matériaux de construction.

Plusieurs poissonnerie Congelcam ont été fermées depuis hier. Il s’agit des poissonneries Congelcam sise au carrefour Atangana Mballa, au lieudit marché Mvog-Mbi à Yaoundé. Une note du ministère du Commerce(Mincommerce) affichée sur une ouverture (fermée) du bâtiment indique la mise sous scellés de cette boutique par une équipe de la brigade nationale des contrôles et de la répression des fraudes. Cette dernière a, par ailleurs pour matérialiser son acte, circonscrit à l’aide d’un fil en matière plastique la devanture de cet espace commercial. Non loin du carrefour Atangana Mballa, une autre poissonnerie appartenant également à Congelcam est également mise sous scellés. Selon le chargé de la communication de cette structure, Joseph Flavien Kankeu, par ailleurs directeur régional pour le Centre, plusieurs poissonneries ont été fermées. « Elle [équipe de la brigade nationale de contrôle et de la répression des fraudes, Ndlr] a scellé les poissonneries 1, 2,3 et 4 du marché Mvog-Mbi ; la poissonnerie 2 du marché Mokolo, celles de NkolEton et de Biyem-Assi ». Au total, une dizaine de boutiques. Il est reproché à ces poissonneries d’avoir augmenté frauduleusement les prix.

La fermeture

Le chef de la brigade nationale des contrôles et de la répression des fraudes au ministère du commerce, Barbara Elemva Amana, a indiqué que ses équipes sont déployées actuellement à travers le territoire national pour mettre fin à l’inflation constatée dans la plupart des secteurs de grande consommation, dont l’agro-alimentaire et les matériaux de construction. Ce sont ces équipes qui ont fermé la poissonnerie.

La campagne vise aussi la fermeture des établissements de vente matériaux de construction. Selon le ministère du commerce, le ciment, le fer à béton, les pointes..., pourtant produits localement, font l’objet de surenchère sur le marché local, en violation des prix homologués par le ministère du Commerce, et c’est le consommateur qui en paie le prix fort. Le gouvernement a longtemps brillé par son laxisme habituel dans le contrôle de la praticabilité des prix. Au sein de la société civile, des voix autorisées croient savoir que cette inflation clandestine est due à la pandémie de Coronavirus.

Source: www.camerounweb.com