0

Buea : l’évêque suspend dix associations diocésaines

Seminaire Annuel Eveques Cameroun1 Ces associations a généré « beaucoup de tensions

Thu, 17 Feb 2022 Source: www.camerounweb.com

Michael Miabesue Bibi est évêque de Buea

Il veut mettre mettre fin aux conflits inutiles

Ces associations a généré « beaucoup de tensions

Dans une lettre pastorale de sept pages signée hier, Mgr Bibi affirme que la récente décision était nécessaire pour mettre fin aux conflits inutiles que ces associations ont générés dans le diocèse. Michael Miabesue Bibi, a en effet suspendu six (06) associations religieuses opérant « illégalement » dans le diocèse.

Il a indiqué que : « Les associations susmentionnées sont sans exception supprimées et ne peuvent plus fonctionner dans le diocèse de Buea. Les membres de l’association doivent jusqu’au 22 février au plus tard quitter le diocèse de Buea. Le diocèse de Buea n’a aucune obligation envers l’appartenance de la personne à ces associations.

Qualifiant la question de « situation désagréable », Mgr Bibi affirme que la présence de ces associations a généré « beaucoup de tensions » au sein du diocèse de Buea depuis près de 10 ans maintenant.

C’était bien avant qu’il ne soit nommé administrateur apostolique du diocèse en 2019 et la situation s’est aggravée après qu’il soit devenu évêque du diocèse.

Les associations comprennent : Fils missionnaires de saint Pierre ; Petits Fils de l’Eucharistie; Les Fils Missionnaires de Saint Mulumba ; Filles de la Sacrée Passion; Mater Domini; et Filles de Marie Mère de Jésus eucharistique.

« Aucune de ces associations, dit l’évêque, ne sera élevée au statut d’institut religieux dans le diocèse de Buea. »

« Quand je suis arrivé au diocèse de Buea en tant qu’administrateur apostolique, les laïcs, les religieux et les clercs ont présenté la présence des associations de laïcs comme l’un de leurs défis et se sont demandé ce que je pouvais faire pour arrêter la situation », a déclaré l’évêque.

« Lors des réunions des conseils presbytéraux et du Collège des consulteurs, la question revenait de temps en temps. »

En tant qu’administrateur apostolique, Bibi a publié un communiqué le 8 juin 2020 appelant ces associations à suspendre l’admission de nouveaux membres.

De nombreux chrétiens catholiques se sont opposés à cette décision qui ont fait valoir qu’il n’avait pas le pouvoir, en tant qu’administrateur apostolique, de prendre une telle décision.

L’évêque dit cependant qu’il a agi conformément au droit canonique, qui donne à l’administrateur apostolique une « autorité légitime » sur les prêtres, les religieux et tout le personnel missionnaire du diocèse, parallèlement à sa responsabilité sur toutes les institutions diocésaines qui sont responsables devant le pape.

Source: www.camerounweb.com