0

Cameroun : CAMPOST dans le viseur des cybercriminels

Campost Bicubic La société n’a pas mis sur le marché une offre de recrutement

Wed, 9 Mar 2022 Source: www.camerounweb.com

• Le DG de CAMPOST brise le silence

• La société n’a pas mis sur le marché une offre de recrutement

• La CAMPOST appelle la population à la vigilance


Le Directeur général de la Cameroon Postal Services (CAMPOST) a sorti un communiqué le 08 mars 2022 pour informer l'opinion que sa société n'a pas lancé de recrutement massif. Cette note fait suite à la publication sur les réseaux sociaux d'une offre de recrutement '' sur étude de dossier de 690 agents des postes''. Le DG de CAMPOST ''oppose un démenti formel à ce ''fake news'' et invite les uns et les autre à la plus grande vigilance et une prompte dénonciation de ces arnaqueurs''.

Pour la Campost, les auteurs de cette forfaiture ont un agenda bien caché propre à eux.

Ce n'est pas la première fois que l'administration camerounaise se retrouve dans le viseur de cybercriminels.

LA DGSN piraté

Ils s’appellent Eugène Nyambi et Wilfried Nguefack. Ils ont eu l’idée de cloner le site de la Délégation Générale à la Sureté Nationale (DGSN) dédié à l’enrôlement des Camerounais pour l’établissement des passeports. Des dizaines de Camerounais ont été pris dans le piège. Alors qu’ils pensaient s’enregistrer pour se faire établir leurs passeports, ils livraient sans le savoir leurs données personnelles à ces deux cybercriminels. Pire, Eugène Nyambi et Wilfried Nguefack ont réussi à soutirer plus de deux millions de francs CFA à leurs victimes.

Les deux apprentis pirates sont désormais entre les mains de la police. Ils seront présentés dans les prochains jours au procureur de la République afin qu’ils répondent de leurs actes.

Pour rappel, les cybercriminels, ont profité de la négligence de la DGSN qui n’a pas sécurisé tous les noms de domaines qui ressemblent au site officiel www.passcam.cm. Les pirates ont donc dupliqué le site original de la DGSN pour tromper la vigilance des usagers et collecter leurs données personnelles et leur extorquer de l'argent. Pour se faire, ils ont juste créé un site avec le nom de domaine www.passcam.com.

Source: www.camerounweb.com