0
Crime & Punishment Wed, 22 Dec 2021

Drame à Bafoussam: quatre enfants calcinés dans un incendie

C’est le bilan humain du drame qui s’est produit au quartier Kouogouo village, au lieu-dit Bloc 4, dans la nuit du 20 au 21 décembre derniers.

Au quartier Kouogouo village, lieu-dit Bloc 4, dans l’arrondissement de Bafoussam 3ème dans le département de la Mifi, les populations en masse s’interrogent sur l’origine réelle des flammes ayant arraché la vie à quatre enfants de cette famille. En effet, dans la nuit du lundi 20 à mardi 21 décembre 2021 derniers, un incendie a été déclaré dans un domicile familial en l’absence des deux parents, tuant ainsi tous ses habitants présents au moment des faits. Ce bilan humain important ne laisse personne indifférent. Chacun veut savoir s’il s’agit d’une main invisible ou criminelle ou encore d’une simple négligence.

Selon les informations recueillies sur place, aux environs de 21h, le chef de la famille s’est rendu aux agences pour accompagner son épouse à destination de Douala. Cette dernière se rendaio pour les achats afin de permettre à sa progéniture de mieux passer les fêtes de fin d’année.

Malheureusement, un incendie va se déclarer à son domicile quelques minutes seulement après leur départ. Selon les témoignages de l’un des voisins de cette concession, sécurisée par une barrière en matériaux définitifs, le drame a été découvert au moment il est sorti pour se soulager. Il va alors découvrir une fumée. Voulant s’enquérir de la situation, c’est ainsi qu’il sera alerté par les cris de détresse des quatre gamins âgés de 6, 4, 1 et de plus d’un an. La maman déboussolée, est dans un état de choc. Des témoignages glanés au lieu du deuil font état de ce que les parents avaient enfermé les enfants dans la maison avant de partir. Une chose qui va compliquer les premiers secours organisés par les voisins. Ne maîtrisant pas le plan de la concession et surtout par manque de moyens appropriés, les voisins alertés n’ont pas pu sécuriser les victimes. Informés, les éléments des sapeurs-pompiers de Bafoussam descendus sur le terrain, ne réussiront pas à sauver aucun enfant.

Aux dernières nouvelles, les enfants ont été inhumés dans les différentes familles car selon les témoins, le moins âgé, fils de la petite sœur de cette dame inconsolable après le départ tragique de ses trois enfants, était en vacances chez sa tante, le temps des fêtes de fin d’année. Ils ont ainsi été enterrés respectivement dans le Noun et à Bapa dans le département des Hauts-Plateaux.

Selon les affirmations des témoins, les flammes se sont déclenchées au niveau du toit avant de vite se propager sur l’ensemble de la maison avec la présence du maïs au grenier. Dès lors, le domicile familial ne cesse d’accueillir des populations curieuses, venues compatir avec la famille endeuillée. L’origine des flammes n’est pas encore connue.
Source: Le Jour