0

Franck Elong Abé, voici le portrait de ce « djihadiste né au Cameroun »

Franck Elong Abe Le militant indépendantiste corse Yvan Colonna est mort lundi 21 mars 2022

Wed, 23 Mar 2022 Source: Actu Cameroun

Le militant indépendantiste corse Yvan Colonna est mort lundi 21 mars 2022 dans un hôpital après avoir été violemment agressé en prison par Franck Elong Abé, son codétenu, un « djihadiste » né au Cameroun, apprend-on chez Actu Cameroun.

Selon la presse française, Franck Elong Abé est un djihadiste notoire qui a livré des combats aux côtés des Talibans en Afghanistan en 2011. Son incarcération en France est le résultat de son arrestation par les militaires américains, suivie de son extradition.

Né au Cameroun, il y a 36 ans, Franck Elong Abé est décrit comme très dangereux. Le 2 mars dernier, c’est dans la salle de sport qu’il a violemment agressé Yvan Colonna, âgé de 61 ans. En prison à perpétuité pour l’assassinat du préfet d’Ajaccio Claude Erignac en février 1998, Yvan Colonna a été étrangler et étouffer par son agresseur. Dans le coma, Yvan Colonna décédera trois semaines plus tard.

Dès le 6 mars 2022, Franck Elong Abé sera inculpé pour « tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste » et « association de malfaiteurs terroriste » par le procureur de la République antiterroriste, Jean-François Ricard.

« À 10 h 13, Franck Elong Abé pénètre dans la salle de sport ou Yvan Colonna pratique des exercices au sol. Franck Elong Abé change un sac-poubelle. Il y a peut-être un échange verbal entre les deux hommes, mais cela nécessite des analyses complémentaires. 30 secondes plus tard, Franck Elong Abé se précipite sur Yvan Colonna et lui saute sur le dos. Pendant plus de 8 minutes, il assène des coups violents à la victime et pratique des techniques de strangulation et d’étouffement avec un sac-poubelle et une serviette. L’acharnement systématique déployé par le mis en cause ne laisse que peu de doute sur les intentions d’homicide », avait expliqué le procureur de la République antiterroriste en conférence. Ces détails fournis étaient notamment issus de l’exploitation de la vidéosurveillance.

Franck Elong Abé était condamné à 9 ans de prison pour association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un acte terroriste, incarcéré à Arles depuis 2019.

Source: Actu Cameroun