0

Terrorisme : assaut macabre contre trois villages au Nigéria voisin

Armee Boko Haram Scandale Camerounweb Au Nigeria, trois villages de l’État de Zamfara, dans le nord-ouest du pays, ont été pris pour cible

Mon, 9 May 2022 Source: www.camerounweb.com

Au Nigeria, trois villages de l’État de Zamfara, dans le nord-ouest du pays, ont été pris pour cible par des bandits vendredi 6 mai. Les attaques de ce type ne cessent de se multiplier depuis plusieurs semaines.

48 personnes ont été assassinées par des hommes armés non identifiés, a appris CamerounWeb de sources médiatiques. Les attaques ont eu lieu vendredi dans les villages de Damri, Sabon Garin et Kalahe situés dans l’État de Zamfara.

Le village de Damri, où 32 personnes ont été tuées dont deux policiers, a été le plus touché.

Dans un communiqué, le président Muhammadu Buhari a appelé les forces de défense et de sécurité à « tout faire pour mettre fin immédiatement à ces horribles massacres ». « Les populations rurales de Zamfara et d’ailleurs doivent avoir le droit à la paix », a-t-il martelé.

Il y a un mois, plus d’une centaine de personnes avaient trouvé la mort dans des attaques perpétrées contre des villages du centre du pays. Fin mars, c’est l’aéroport de Kaduna qui était ciblé avant qu’un train reliant Abuja à Kaduna ne soit pris d’assaut par des gangs. Des dizaines de passagers avaient été enlevés.

En début d’année, plus de 200 personnes avaient perdu la vie dans des attaques de ce genre. Un décompte de l’ONG Acled fait état de plus de 2 600 civils en 2021, soit une augmentation de 25 % par rapport à 2020.

Muhammadu Buhari, le président nigérian a appelé les forces de sécurité à « tout faire pour mettre fin immédiatement à ces horribles massacres ». L’armée a beau multiplier depuis septembre dernier les frappes aériennes dans la vaste forêt où sont censés se terrer ces bandits, les autorités nigérianes n’ont toujours pas trouvé la solution pour enrayer ces attaques qui ont causé, selon l’ONG Acled, la mort de plus de 2 600 civils l’an passé.

Source: www.camerounweb.com