1

URGENT : 2 des 3 jeunes accusés d'avoir insulté Paul Biya sont déclarés non-coupables

DETENUS 21 Cameroun.jpeg 2 des 3 jeunes accusés d'avoir insulté Paul Biya sont déclarés non-coupables

Thu, 13 Jan 2022 Source: www.camerounweb.com

• Ils avaient insulté Paul Biya et son gouvernement

• Deux d’entre eux est libre

• Une personne reste en prison


C'est une affaire qui avait défrayé la chronique courant juin 2021 au niveau national ainsi qu'à l'international. Bonda Ytembe Clément, Wameni André Boris et Kouamou Wouwe Flavy, tous employés des Plantations de Haut Njombe (Php), accusés d'avoir insulté le président de la République ont été arrêtés et écroués à la prison de Mbanga. Après une condamnation à un an de prison ferme chacun par le tribunal de première instance de Mbanga, leur avocat a interjeté appel. La cour d'appel a décidé ce jeudi de libérer deux d'entre eux et de maintenir l'autre en prison.

Tout était parti d'une vidéo virale qui a fait le tour de la toile où ces jeunes décriaient les conditions difficiles de travail à la Php, lançant des propos déplacés au Chef de l'État et son gouvernement. Le 11 juin 2021, ils sont arrêtés et gardés à vue par les forces de l'ordre. Le 14 juin 2021, ils seront présentés devant le juge du tribunal de Première Instance de Mbanga pour être jugés des faits de "outrage à President de la République en coaction, publication et propagation de fausses nouvelles par voie cybernétique, d’outrage aux corps constitués et aux fonctionnaires ». Des faits punis et réprimés par le Code pénal. L'affaire sera mise en délibéré pour le 17 juin de la même année. Ce jour, le juge va les condamner à 1 an d’emprisonnement ferme, 500 000 fcfa ( cinq cent mille francs Fcfa) d’amende et de 32 000 Fcfa (trente-deux mille francs cfa ) de dépens.

Me Fabien Kengne qui a jugé la peine infligée à ces jeunes injuste a immédiatement interjeté appel. C'est ainsi que ce jeudi 13 janvier 2022, la Cour d'appel du littoral statuant publiquement, contradictoirement à l'égard des partis, infirme le jugement entrepris. Evoquant et statuant à nouveau, déclare Kouamou Wouwe Flavy et Wameni André Boris non coupables des faits qui leur sont reprochés. Les relaxe pour fais non établis. Mais déclarz par contre Bonda Ytembe. Clément coupable des faits de "outrage à President de la République, de publication et propagation de fausses nouvelles par voie cybernétique etc" et maintient la peine de 1 an d'emprisonnement ferme et réduit l'amende à 56000 fcfa d'amendes.

Contacté par la rédaction de camerounweb, Me Fabien Kengne n'a pas manqué d'exprimer sa joie pour la libération des deux autres mais aussi sa tristesse pour la condamnation de Bonda Ytembe Clément. << Je suis partiellement satisfait. Au moins la justice a un jugement humain. Je ne peux cacher ma joie pour les deux premiers cités qui vont recouvrer leur liberté. L'occasion m'est donnée dès à présent de remercier en premier lieu une Dame au grand coeur Nathalie Yankam, Unite4Cameroon, Honorable DJEUMENI du SDF, toutes les personnes anonymes qui n'ont pas voulu que leurs noms soient dévoilées, vous tous qui avez contribué d'une matière ou d'une autre à ce dénouement partiellement heureux. Le combat pour les droits de l'homme est une permanence >>, nous a-t-il confié.

Source: www.camerounweb.com