0
Entertainment Mon, 19 Jul 2021

Accident de Tenor : le staff de l'artiste change (enfin) de stratégie

• Tenor a eu un grave accident

• Le staff de Tenor avait tenté de maquiller les faits

• Les internautes adhèrent à la nouvelle stratégie de l’artiste


Quelques jours après l’accident de l’artiste Tenor ayant occasionné la mort de la jeune Erica, le staff du rappeur revoie sa stratégie. Alors qu’ils étaient dans logique de rejet de toute responsabilité dans le drame, les équipes de Tenor font un revirement et se concentrent désormais sur la victime qui n’est plus de ce monde. Tous les comptes de l’artiste portent désormais la couleur noire, signe de deuil. Cette nouvelle posture du staff de Tenor calme ses fans et les internautes qui avaient remis en cause le premier communiqué publié sur la page Facebook officiel de l’artiste.

« Peu de personnes peuvent comprendre par quoi ténor passe actuellement. Sa fracture au bras ce n’est rien comparé à ce qui se passe dans sa tête. Tenor tu as notre soutien total relève toi vite comme Rugal que tu es ». « Il n'y a jamais eu d'épreuve sans solution. Ce n’est pas facile, c'est même très difficile d’ailleurs ; il nous arrive parfois d'avoir l'impression que le monde entier s'abat sur nous, que nous n'avons plus de repère, que tout est perdu et que rien ne sera plus jamais comme avant, mais on finit par se relever malgré tout » Tels sont les commentaires laissés par internautes.

Les Camerounais avaient assisté à la publication puis au retrait d’un communiqué du staff de Tenor qui donnait des détails sur l’accident de l’artiste. Ces hésitations et faux pas du manager de l’artiste ont fait sortir de son silence, Jean Paul Tchomdou, le patron de "In and Out" également consultant en communication. Il donne son avis sur l’affaire et propose l’attitude à tenir dans de pareilles circonstances.

CamerounWeb vous propose l’intégralité de la contribution de Jean Paul Tchomdou

À propos de la communication de crise suite à l'accident de Tenor ce matin, ma petite contribution.

Quand on engage une com de crise ou pour éviter la crise, ne point mentir, ne point déformer la vérité. Et dans un premier communiqué s'abstenir de chercher à établir les responsabilités. C'est le temps de la compassion et de l'émotion. Dans le cas de l'accident malheureux en question, voici ce qui aurait pu être la logique du communiqué.

1. Annoncer l'accident.

2. Déplorer la perte en vie humaine.

3. Présenter ses condoléances.

4. Donner la 1ère situation des blessés si possible.

5. Remercier les personnes (héros) qui ont apporté les premiers secours.

6. Annoncer que plus de détails ou des infos seront donnés ultérieurement.

Nous devons le savoir, quand survient une crise notamment sur les réseaux sociaux, l'objectif 1er de la communication est de stopper la déferlante, de minimiser la demande excessive en informations qui vient de partout. C'est à dire plus précisément réduire à défaut d'arrêter les supputations et autres interprétations qui pourraient conduire à l'aggravation de la crise. C'est pourquoi il faut réagir dans les 15 min à 30 minutes maxi après le début de la crise pour mettre la balle au centre en fournissant une information aussi claire et crédible que possible et en la faisant circuler ou partager par le maximum de gens possibles.

Se taire est une tactique, pas une stratégie. Et se taire n'est pas tenable sur la durée. Sachez que quand nous ne parlez pas, les gens parlent pour vous et vous devez assumer.

En situation de crise, ne jouez pas les héros, faites appel aux pros"
Source: www.camerounweb.com