0
Entertainment Tue, 29 Jan 2019

Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Au Cameroun, un festival de littérature rend hommage au Roi Njoya

Les jeunes auteurs africains rendent hommage au Roi Njoya. Le Sultan des Bamoun ( 1892-1933), à l’origine de l’écriture Bamoun. Le Shu-mon communément appelé écriture Bamoun a permis au monarque d’écrire de nombreux ouvrages dont l’histoire des lois et des coutumes des Bamoun et bien d’autres encore. Le Festival Africain des Écrivains Émergents lui rend hommage en mettant en lumière les jalons qu’il a mis en place pour valoriser d’une certaine manière la littérature africaine.

En effet depuis sa création, soit en 2015, le festival s’est donné pour mission de contribuer à l’essor culturel de l’Afrique. Pour cela, chaque édition est un moment particulier qui permet de revenir sur les travaux d’un auteur qui a marqué la littérature africaine. Comme lors du dernier festival qui a eu lieu dans ville de Douala,qui rendait hommage à Francis Bebey, cette quatrième édition est axée sur les travaux du Roi Njoya.

LIRE AUSSI: C’est terminé pour la 7e édition du festival CHEPAN !

Durant trois jours, les passionnés de littérature vont se retrouver à Foumban, Bafoussam et Dschang autour de plusieurs activités pour partager leur passion. A l’heure ou les productions littéraires africaines peinent à s’imposer sur le marché mondial, une conférence dont le thème est « Les nouveaux métiers de l’écriture » va permettre de croiser les points de vue des uns et des autres sur la place de la littérature africaine. De nombreuses séances de dédicace avec de jeunes auteurs sont prévues. Pour assurer l’avenir de la littérature africaine, de nombreux ateliers (Introduction aux méthodes d’écriture, poésie, dessin et Infographie) vont être organisés dans plusieurs établissements de la ville.

La particularité de cette édition sera marquée par la présentation de deux nouveaux ouvrages écrits par un collectif d’auteurs qui font partie de l’association des écrivains émergents d’Afrique. Le premier Cendres et mémoire, est une compilation de vers écrits en soutien aux populations de la partie anglophone qui traverse les moments difficiles.

Le second, Lettres au Roi Njoya, est une sorte de lettre adressée au Sultan des Bamoun. Ils essayent de questionner le monarque sur sa personnalité qui reste encore au regard du commun des mortels mystérieuse. Enfin, le festival promeut aussi la valorisation du patrimoine touristique des villes concernées.

NB : La quatrième édition du Festival Africain des Écrivains Émergents se déroule les 6, 7 et 8 février 2019 à Foumban, Bafoussam et Dschang.

Source: auletch.com

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter