0

Bangwa Queen, une statue camerounaise au centre d’une bataille juridique

Tue, 12 Jan 2021 Source: auletch.com

« Bangwa Queen » est une statue qui a appartenu à la chefferie Bangwa avant d’être volée par les Allemands. Aujourd’hui exposée dans un musée parisien, elle est estimée à plusieurs milliards de FCFA. Une procédure a été lancée depuis quelques années pour qu’elle soit restituée à ses ayants droits.

Bangwa Queen, statue

The art newspaper

La restitution des œuvres culturelles africaines a toujours été un impératif pour leurs pays d’origines. De part cette démarche, de nombreux groupes de pression se sont mobilisés pour que, toutes les oeuvres d’art volées un peu partout en Afrique puissent retrouver leur emplacement de départ. Au-delà des retombées financières que cela peut engendrer grâce au tourisme, cette initiative vise à pérenniser la richesse et l’identité culturelle de chaque peuple auprès des générations futures. Jusqu’ici, et ce malgré les effets d’annonces qui ont été faites dans le sens de rapatrier certaines œuvres africaines qui sont exposées dans les musées en Europe, certains pays africains à l’instar du Cameroun, attendent toujours de rentrer en possession d’une partie de leurs patrimoines. Mais au niveau de la chefferie Bangwa par exemple, des actions sont menées depuis des années dans le but de récupérer un bien culturel qui leur a été volé par les allemands. Il s’agit de la statue qui porte le nom de « Bangwa Queen ».

LIRE AUSSI Pourquoi on ne fait pas la dot d'une femme enceinte au Cameroun ?

Fabriquée il y a plus d’une centaine d’années avec plusieurs autres statues à la demande du chef Assongagni, cette statue a été baptisée du nom de « Nguindem » qui veut dire « Femme de Dieu » pour la différencier des autres. Aux yeux du peuple Bangwa, elle n’était plus un simple objet d’art, mais une divinité sur laquelle on venait soumettre ses problèmes. Mais à cause d’un évènement malheureux, la statue va être volée aux Bangwa. Tout part avec l’arrivée de Gustav Conraud dans cette partie des Grass Fields en 1897. Les Allemands qui étaient déjà présents dans certaines parties du pays, n’y étaient jamais arrivés. Gustav Conraud était donc le premier agent allemand à y mettre les pieds. Dans sa posture de commerçant, il va vite se faire des amis dans cette localité, et pour assurer sa sécurité, un groupe d’hommes est mis à sa disposition.

Gustav Conraud va bénéficier de l’hospitalité et de la gentillesse du chef Bangwa qui s’arrangera à ce qu’il ne manque de rien. Mais la relation entre les deux hommes va prendre un coup. Accusé de meurtre suite au décès inexpliqué de toutes les personnes avec lesquelles il travaillait. Gustav Conraud va être mis aux arrêts à la demande du chef Bangwa qui voulait en savoir un peu plus sur ces morts bizarres. Mais son séjour dans les geôles ne durera pas longtemps, profitant des failles sécuritaires de la chefferie, Gustav Conraud va réussir s’échapper. Et quelques jours plus tard, il est retrouvé mort. De l’avis de certains historiens, il serait lui aussi mort de paludisme comme ses anciens gardes du corps.

LIRE AUSSI Voici 6 choses à savoir sur le rite d’initiation « Labi » chez les Gbaya

Mis au courant de la situation, les autorités allemandes prennent d’assaut le village Bangwa. Pour éviter de se faire tuer, le chef Bangwa trouve refuge dans la forêt. Après neuf ans de guerre entre le peuple Bangwa et les troupes allemandes, le chef décide enfin de sortir de sa clandestinité afin de mettre un terme à la guerre. Avant de partir, les allemands vont piller le village Bangwa en emportant avec eux plusieurs trésors parmi lesquels la statue de la reine Bangwa. Après cette mésaventure, la statue va se retrouver dans les collections privées des richissimes familles allemandes. C’est certainement après la deuxième guerre mondiale que cette statue serait entrée dans le circuit de la vente des objets d’art. Et depuis lors sa valeur marchande ne fait que augmenter.

En 1966 un collectionneur américain du nom d’Harry Franklyn va entrer en possession de la statue, il va la garder durant des années dans sa collection privée, avant que sa fille la vende lors d’une vente aux enchères dans la ville de New-york pour la rondelette somme de deux milliards de FCFA. Plus tard, elle sera revendue au double, soit à quatre milliards de FCFA dans une autre vente aux enchères, mais cette fois-ci dans la ville de Paris. Des montants énormes qui donnent le vertige. Aujourd’hui la statue est exposée à Paris au Musée de Dapper. La chefferie Bangwa a sollicité depuis des années l’expertise d’un avocat afin de mener les démarches administratives en vue de rentrer en possession de leur patrimoine. D’après certaines informations, la fondation Dapper qui est le nouveau propriétaire de cette statue n’a jamais donné suite aux revendications de la chefferie. L’affaire est toujours en cours.

Source: auletch.com

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.