0
Entertainment Tue, 16 Jun 2020

Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Carnet noir: témoiganges poignants sur les derniers instants de Mama Nguéa

Les témoignages sont ceux de sa fille unique, corroborés par d’autres membres de sa famille.

La santé de Mama Nguéa a dégénéré il y a plusieurs jours. Selon Monique Djambon sa fille unique et d’autres proches de l’artiste, cette dernière a perdu la vue avant son décès, elle avait des pertes de mémoires et disait des choses incohérentes.

Conduite à l’hôpital de la garnison militaire de Douala, elle y a passé une semaine avec deux jours de coma. Lorsqu’elle s’est un peu rétablie, elle est rentrée à la maison. «Avant qu’on ne la ramène à la maison, elle mangeait déjà, elle reconnaissait les gens», affirme le frère aîné de l’artiste.

Mais trois jours avant sa mort, elle était mal en point. «Les derniers moments ci, Mama était même devenue aveugle, quand tu l’appelais, elle ne répondait pas, elle ne mangeait plus, elle avait mal, elle criait mais sa voix ne sortait plus», raconte Monique Djambon. Malgré tous ces moments de souffrance, sa fille unique éplorée, gardait espoir. «Mama n’allait pas bien, elle a beaucoup souffert ces derniers jours mais j’étais loin d’imager sa mort», ajoute-t-elle.

Mama Nguea est morte du diabète, maladie qu’elle a traîné pendant 18 ans. Elle avait été blessée à l’orteil par une étrange souris, sa santé s’est dégradée au fur et à mesure allant de l’amputation de ses deux pieds jusqu’à la mort. «Elle a eu le diabète à l’âge de 42 ans. Après cela, elle a eu une blessure au niveau de l’orteil, qui a été causée par la souris, ce qui a amené à l’amputation de son premier pied. Nous sommes sortis de l’hôpital et le 16 janvier, on a amputé le deuxième pied à l’hôpital général», nous relate la fille de la défunte.

Perdre ses jambes en moins de deux mois, l’artiste était dans le désespoir et ne suivait plus bien son traitement. «Quand je lui donnais les médicaments elle jetait. Quand ses frères et sœurs venaient elle disait qu’on la laisse c’est sa vie à elle. Et pour les gens qui disaient que la famille l’a abandonnée c’est le mensonge», martèle la fille de Mama Nguea. D’ailleurs, elle a été annoncée morte plusieurs fois sur les réseaux sociaux, des rumeurs démenties par la suite.

Contre toute attente, l’artiste meurt alors que ses blessures étaient cicatrisées, comme nous relate sa famille. Elle souffrait d’un problème respiratoire même avant la première amputation, d’après les analyses du scanner.

Morte à son domicile au quartier Kotto, ce matin du dimanche 14 juin, mama Nguea a été gardée à la morgue de l’hôpital général de Douala. C’est une triste nouvelle mais en même temps un soulagement pour certains. «La douleur est immense mais je me sens un peu plus apaisée parce qu’enfin sa souffrance s’est arrêtée. J’espère que j’aurai assez de force pour affronter cette épreuve aussi douloureuse soit-elle, pour l’accompagner à sa dernière demeure», dit l’artiste Nicole Mara.

Les artistes, ses danseuses, ses fans ainsi que les membres de sa famille se sont réunis à son domicile, tout comme devant la morgue cet après-midi, pour confirmer le décès de Nguea Laroute.

Source: camer.be

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter