0
xxxxxxxxxxx Fri, 22 May 2020

Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Destins croisés : comment un tableau de Picasso sauve le Cameroun

Ce mercredi soir, un tirage au sort organisé chez Christie’s à Paris a déterminé celui ou celle qui devient propriétaire d’un Picasso parmi les acheteurs et acheteuses de billets d’une loterie caritative. Prix de la mise de départ : 100 euros. L'heureuse gagnante est une joueuse italienne.

Aux alentours de 18h ce mercredi, une chanceuse Italienne, Claudia Borgogno, est devenue propriétaire d’un tableau de Pablo Picasso pour un prix défiant toute concurrence : 100 euros. Lancée à l’automne dernier, l’opération "Un Picasso pour 100 euros" a pris fin ce mercredi soir, avec un tirage au sort diffusé en direct depuis la célèbre maison de ventes Christie’s à Paris.

Cette comptable vivant en Italie avait reçu le billet de loterie à Noël, en cadeau, de la part de son fils. Le ticket numéro 1260346, qui lui a permis de remporter le premier (et unique) prix de cette tombola.

Un tirage au sort reporté deux fois

Le concept de l’opération tient dans son nom : une loterie dont chaque billet est vendu 100 euros, et dont l’unique prix final est un tableau original de Picasso, Nature Morte, daté de 1921. La vente de billets se fait au profit de l’ONG Care international pour soutenir des projets de réhabilitation et de construction de structures d’accès à l’eau au Cameroun, à Madagascar et au Maroc.

Initialement prévu pour début janvier, le tirage au sort avait été reporté une première fois pour permettre la vente de plus de billets : avec 200 000 tickets de loterie mis en circulation, l’association qui organise cette opération, "Aider les autres", fondée par la productrice Péri Cochin, espérait collecter 20 millions d’euros, dont environ un million pour l’achat du tableau et le reste au profit de l’ONG Care.

La nouvelle date, fixée au 30 mars, a été à son tour annulée en raison de l’épidémie de Covid-19. Le tout avec l’aval de la Préfecture de police de Paris et de trois ministères - les ventes d’oeuvres d’art et les jeux d’argent étant très encadrés, ce cocktail inédit des deux a nécessité une série d’autorisations. Au final, le tirage au sort parmi les 51 140 billets vendus a donc lieu ce mercredi sans public, mais avec une diffusion en vidéo sur le site de l'opération.

Les joueurs et joueuses et aspirants collectionneurs auront donc eu plus de six mois pour tenter leur chance - à l’heure où nous écrivons ces lignes, il est encore possible d’acheter son billet sur le site de l’opération. S'il était possible de jouer dans le monde entier, la majorité (29%) des participants sont Français, suivis par les Américains (21%) et les Suisses (19%).

Un tableau issu d’une collection privée

Depuis l’annonce du concours, cette Nature Morte de Picasso a été montrée à la Foire internationale d’art contemporain (Fiac) en octobre dernier, puis dans l’entrée du Musée Picasso à Paris, qui soutient l’opération. "Picasso a donné beaucoup d'œuvres dans sa vie, et a dessiné la colombe de la paix. Et aujourd'hui, pour un musée comme le nôtre, c'est peut-être aussi l'occasion d'attirer un public plus jeune qui a mille sollicitations. C'est une opération qui crée de la dynamique", affirmait en mars dernier dans une interview au Parisien le président du Musée Picasso, Laurent Le Bon.

Très peu montrée auparavant, cette toile, qui correspond à la toute fin de la première période cubiste de Picasso, appartient (ou plutôt appartenait, jusqu’à ce mercredi) à l’un des plus importants collectionneurs privés du peintre, David Nahmad, qui a accepté de s’en séparer pour un million d’euros.

Une nouvelle édition chaque année ?

Il s’agit de la deuxième édition de l’opération : en 2013, une première tombola du même genre - sans le soutien du Musée Picasso, mais avec celui du petit-fils de Pablo, Olivier - avait été initiée par l’association au profit d’un projet humanitaire à Tyr, Liban. Un Américain de 25 ans avait remporté L’homme au Gibus, une gouache à l’encre sur papier de Picasso, elle aussi d’une valeur d’un million d’euros, et les quelque 50 000 billets vendus avaient permis de collecter 4,8 millions d’euros. L’association espère pouvoir désormais renouveler l’opération chaque année.

Source: franceinter.fr

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter