0

Elle refuse de coucher avec son mari de 80 ans, il demande le divorce

Sat, 20 Mar 2021 Source: doingbuzz.com

Muritala Harpon veut divorcer de sa femme avec qui il a partagé de longues années parce qu'il n'a plus accès à son entre-jambes. Ce professeur âgé de 80 ans à la retraite, a déclaré jeudi 18 mars à un tribunal coutumier que sa femme Afsat lui refuse toujours le sexe. Il se plaint également que son épouse essaie de mettre fin à ses jours en montant leurs proches ainsi que leurs enfants contre lui.

L'homme de 80 ans a fait part de son' inquiétude devant un tribunal siégeant à Mapo au Nigeria. Haroon demande la dissolution de son mariage parce que sa femme ne veut plus étancher sa soif sexuelle. Il révèle que son épouse, Afsat, aimait l’enfermer hors de la chambre, lui refusant ainsi des relations sexuelles. Non seulement cela, elle tenterait également de l'assassiner. « Je ne peux plus faire face à l’attitude à nouveau. Pire encore, elle et ses proches veulent que je meure. Afsat a tenté de me poignarder. Elle trompe nos six enfants. Elle les a retournés contre moi » ,a dit le retraité.

Sa femme, par contre, ne veut pas mettre un terme à leur idylle. Elle a donc rejeté le divorce prononcé par son mari. Pour se défendre, elle a lâché que devant la cour que Haroon est infidèle. Celui-ci aurait eu des parties de jambes en l'air avec les femmes de son ami. « Le professeur est infidèle. Je ne peux rien avoir à voir avec lui car il a couché avec les trois épouses de son ami proche. Mon Seigneur, Haroon a couché avec les trois épouses de l’homme qui faisait office d’intermédiaire chaque fois que nous avions des problèmes », a-t-elle déclaré.

« Ma femme n’a pas respecté les conseils qui lui ont été donnés par ce tribunal pour permettre à la paix de régner en acceptant d’accomplir ses devoirs de femme », a argué le professeur à la reprise de l'audience. Toutefois, sa femme n'était pas présente dans la salle pour se défendre. Personne n'était là pour représenter Afsat devant le tribunal lorsqu'elle a été appelée. La cour a donc demandé à Haroon de patienter un peu plus.

Odunade, celui qui est à la tête de la cour a déclaré : « le tribunal travaillera avec les membres élargis de la famille pour résoudre l’affaire à l’amiable ». L'affaire sera reprise le 17 mai.

Source: doingbuzz.com

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.