0
Entertainment Thu, 30 Jul 2020

France: voici pourquoi le torchon brûle netre Samy Diko et Simon Mbenga

Samy Diko En Featuring Avec Locko Samy Diko

Depuis la sortie officielle du tout dernier single de Samy Diko le 7 juillet 2020, les réseaux sociaux s’enflamment. Quête du buzz, reconquête du grand public, accrochage avec l’ex-manager… tout y passe. Simon Mbenda, l’ex-manager de Samy Diko n’est pas du tout content de la tournure que prend cette tempête médiatique. Il estime d’ailleurs en être une victime.

Un trio au départ

Après le succès obtenu au début des années 2000 par Sammy Diko, l’artiste a tout doucement fondu dans l’anonymat.

En novembre 2012, l'auteur de l'album à succès Mon mari (2002) s’entoure de deux principaux collaborateurs dans le but de faire redécoller sa carrière qui bat de l'aile.

Simon Bengua est désigné manager et Edjengué, qui est par ailleurs l’époux de la nièce de Samy Diko, occupe alors la fonction de Community Manager. A ce titre, Edjenguele assure la communication de l’artiste notamment à travers les réseaux sociaux. Il est également le principal bras financier de Samy Diko puisque c’est lui qui assure la promotion des œuvres de Samy.

Grâce au travail acharné de ces hommes pendant près de huit ans, près de 25 mille personnes suivent désormais Samy Diko sur la toile: Youtube, facebook etc

Fomaric : la foire de la divergence

Puis vint l’année 2018, année où Samy Diko décide de rebondir. C’est ainsi qu’il entreprend de célébrer ses 25 ans de carrière. Avec la foire internationale de Douala Fomaric, l’occasion était tout trouvée. Sauf que, le Manager et le Community Manager ne sont pas du même avis.

Les deux collaborateurs de Samy Diko estiment que le projet n’est pas mûri. L’artiste s’entête, fonce et preste à la foire organisée par Kotti François, non sans taxer ses collaborateurs d’«hypocrites ». Il n’en fallait pas plus pour que le divorce se profile dans l’ère.

Le beau-fils et Community Manager Edjenguélé claque la porte. Mbenda maintient son avis qui est certes différent de celui de l’artiste, exprime sa colère mais contient sa frustration. Mais pas pour longtemps.

Depuis peu, les vidéos de l'artiste sont supprimées de la plate forme Youtube. Informé, Samy Diko estime que ses désormais ex-collaborateurs sont à l'origine de ce désagrément. C'est ainsi que le torchon brûle peu à peu entre le duo Mbenda et Samy. Simon Mbenga a aujourd'hui quitté lui aussi la navire.

Pourquoi cette haine vicérale?

Simon Mbenga se défend désormais d’être derrière le sabotage des œuvres de Samy Diko sur internet. Il dit d’ailleurs avoir structuré la carrière de Samy à sa manière : « J’ai rangé la vie d’artiste de Samy, malgré qu’il ne m’écoutait pas. […] C’est un artiste qui vit dans le désordre. […] Aujourd’hui, il m’accuse de tous les mots et pourtant je l’ai fabriqué. Samy était effacé. Je l’ai ramené sous la lumière par mon travail et mon dynamisme » a révélé Simon Mbenda dans un récent post sur facebook.

La discorde via le net

Selon le promoteur artistique basé en Allemagne, le premier manager de Samy Diko (Simon Djonang Noé de Sims Production) possède les droits sur les tout premiers albums de l'artiste. Le togolais Pieros live music serait également le détenteur du droit d'auteur sur les récentes oeuvres de Samy Diko.

Faut-il voir derrière le retrait des vidéos de Samy Diko sur Youtube, l'oeuvre de ces deux managers que sont Simon Djonang et Pieros live music ?

Artiste sans droit d'auteur?

Selon Simon Mbenda, Samuel Raoul Dikongué (Samy Diko de son nom d'artiste) qui réside en France ne percevrait pas de droit auprès la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique, Sacem.

La Sacem protège, représente et défend les intérêts de plus de 176 150 membres en France et à l’international.

Source: camer.be

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter