0

Je viens de me procurer à 10000 F le livre de Camus Mimb - Tenor

Thu, 18 Mar 2021 Source: www.camerounweb.com

L'artiste camerounais Tenor vient d'acheter le livre de Martin Camus Mimb à Abidjan, où il est actuellement dans le cadre des obsèques de l'Ancien Premier ministre de Côte d'Ivoire Hamed Bakayoko.

'Je viens de me procurer à 10 000 francs seulement le livre de Mon papa communicateur excellent notoire MARTIN CAMUS MIMB !

C'est d'une inspiration interstellaire !', écrit Tenor sur sa page.

Martin Camus Mimb est devenu l’un des journalistes sportifs les plus connus du Cameroun à force de volonté de passion et d’abnégation au travail. Frappé par la poliomyélite en bas-âge il n’a pas voulu pleurer sur son sort. Le journaliste va enchaîner les prestations remarquables dans la presse écrite, la radio puis la télévision.

L’Afrique toute entière savoure ses commentaires lors des matches de la Coupe du Monde Afrique du Sud 2010 et au Brésil en 2014. C’est le sommet pour ce passionné bien formé au commentaire des matches de football à Canal + et CFI notamment. Martin Camus Mimb est surtout connu pour avoir lancé à Douala la capitale économique du Cameroun la première radio à thématique sportive en Afrique centrale.

La consécration en direct d’Afrique du Sud et du Brésil

Martin Camus Mimb (de son vrai nom Martin Fleur Hiol Mimb) se montre beaucoup plus motivé lorsqu’il faut évoquer ses exploits sur les médias internationaux lors des compétitions d’envergure comme la Coupe du Monde de football. Le Camerounais a l’insigne honneur d’être choisi pour commenter les Coupes du Monde de football de 2010 en Afrique du Sud et 2014 au Brésil pour le compte de ce qui est devenu l’Union africaine de radiodiffusion (Uar).

A son retour de l’expédition sud-africaine, une compagnie de téléphonie mobile lui déroule le tapis rouge et le fait porter en triomphe depuis l’aéroport jusque dans les rues de Douala. Le promoteur de la première antenne du Cameroun consacrée aux sports croit que le choix porté sur lui pour la couverture de ces événements sont la preuve que ses efforts ont payé. « Cela représente la reconnaissance. Cela représente le couronnement de ma jeune carrière. Tout ce que j’ai eu à avoir aujourd’hui en plus de ce que j’ai eu à faire depuis, je l’ai eu parce que, au moins en mondovision, les gens ont pu apprécier ce que j’étais capable de faire. La tribune était idéale et elle m’a permis de montrer ce que je savais faire. Les mêmes choses je les faisais depuis à Equinoxe, dans d’autres médias, mais ça c’était une tribune idéale pour parler à toute l’Afrique. Et je crois que mon ambition dès le départ était d’être sur le toit de l’Afrique dans le couloir que j’ai choisi ».

Martin confie que c’est le bénéfice des sessions de formations reçues à Canal+ l’une des plus grandes télévisions de France spécialisées dans le sport, Radio Monte-Carlo ou encore Canal France International. « Les Coupes du m’ont donné beaucoup de choses : la reconnaissance au-delà de ma famille, de mon cercle habituel. Entre temps j’ai commenté une CAN en 2012 au Gabon pour le compte de Canal +. Beaucoup feraient tout pour arriver là où je suis arrivé, ce que j’ai eu, même à 60 ans. Mais moi, même à à peine 40 ans j’ai déjà eu cela », se réjouit l’ancien étudiant de la filière communication de l’université de Douala.

Source: www.camerounweb.com

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.