0

Mariage homosexuel: la fille d'honneur du couple Bengono menacé au Cameroun

Video Archive
Wed, 11 Aug 2021 Source: www.camerounweb.com

• La fille d'honneur du couple Bengono menacée

• Un jeune homme l'a menacé de lui arracher les couilles au Cameroun

• L'homophobie devient grandissante au Cameroun



Durant le mariage homosexuel célébré le 25 juillet 2021 à Mulhouse en France entre le Camerounais Bengono Raoul et son riche suisse Henry Paulin, il y avait un jeune homme transgenre derrière le couple. C'est leur fille d'honneur, en pagne africain et son large chapeau. Il a été d'ailleurs critiqué violemment sur les réseaux sociaux pour avoir endossé ce rôle.

Résidant en France, il n'a pas fait le déplacement avec le couple homoseuel lors de leurs déplacement au Cameroun. Mais sur les réseaux sociaux, il n'a que faire des commentaires désagréables à son égard. Dans un de ses directs facebook où il reçevait des appels, il a été attaqué verbalement par un camerouais. Il a proliféré à son égard des critiques tout en restant poli et calme.

Mais le ton de sa voix a changé d'un coup. Il a commencé par l'insulter et a le menacer de lui "arracher les mimbang" s'il met ses pieds au Cameroun.Une déclaration qui a choqué le transgenre." D'accord, attends moi. Je vais venir au Cameroun en Avril prochain pour le mariage de ma soeur.Attends moi", réplique-t-il au jeune homme en ligne.

Il faut rappeler qu'il se développe au Cameroun une homophobie grandissante contre les homosexuels dans l'opinion camerounaise. Shakiro, le célèbre homosexuel a payé cher son exhibition en public. Il a été attaqué lors d'une de ses sorties le week-end dernier et a été violement bastonné par un groupe de jeunes à Deido. Il s'est sorti avec des blessures.



Le Cameroun punit sévèrement l’homosexualité


La députée Fotso Fautsine est favorable pour la dépénalisation des actes d’homosexualité. Dans une tribune relayée par le site libertepresse.com du 05 Juillet, la députée, explique "qu'En droit, l'homosexualité est une orientation sexuelle caractérisée par une attirance sexuelle ou par des sentiments amoureux envers une personne de même sexe", justifiait au regard, dit-t-elle, du droit international:

"Celui d’aimer librement sans être condamné, celui de naitre femme dans un homme et de s’opérer pour guérir psychologiquement. La République défend donc le respect de la vie privée de chacun et reste une et indivisible au-delà des sentiments. Oui à la dignité et non à la haine. Le Président de la République Paul BIYA a d’ailleurs tranché en déclarant que « les comportements sexuels relèvent de la sphère du privé »".



Source: www.camerounweb.com