0

Media: Roméo Dika licencie tout le personnel de sa radio

Fri, 8 Jan 2021 Source: Cameroon Info

L’artiste camerounais se dit persécuté par le Conseil National de la Communication, certaines personnalités du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais et de la Présidence de la République.

Sur son compte Twitter, la « Radio des Artistes », une radio urbaine basée à Yaoundé, dont l’artiste musicien Roméo Dika est le promoteur, annonce ce vendredi 8 janvier 2021 le licenciement de l’ensemble de son personnel.

« Romeo Dika, administrateur directeur général de la RADIO DES ARTISTES, face au harcèlement du CNC (Conseil National de la Communication), et de certaines personnalités du RDPC (Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais) et de la Présidence de la République, vient de décider de virer l'ensemble du personnel de la radio », tel se veut la teneur de cette annonce.

Pour sa part, Roméo Dika a acquiescé cette nouvelle : « Je suis fatigué de financer de ma poche les salaires de 26 personnes alors que chaque jour je suis harcelé. Qu'ils aillent nourrir leurs familles au CNC et au RDPC », a-t-il réagi sur ce même réseau social.

Cette décision est prise alors que le promoteur de la « Radio des Artistes » se plaignait dans un pécédent tweet du « harcèlement » d’un huissier, vraisemblement du CNC, venu lui servir un document à son domicile pour le compte de la radio. « Auxilliaire de justice, je lui donne le contact de mon avocat, dès que je tourne le dos, il jette son document sous la porte et s'enfuit. Je le rattrape afin qu'il récupère son document et le remette à mon avocat. Le CNC est une personne morale travaillant avec des auxilliaires de justice. La radio des artistes est aussi une personne morale travaillant avec des auxilliaires de justice. C'est Romeo Dika qui les intéresserait », relate Roméo Dika.

L’auteur du « mari de ma femme » a des démêlés avec les autorités judiciares et croit qu’elles résultent du fait d’avoir osé revendiquer le paiement des arriérés dues à ses prestations pour le compte du RDPC lors de la campagne présidentielle 2004. Depuis lors, il crie à l’injustice, et a même hâtivement décidé de renoncer à sa nationalité camerounaise.

Source: Cameroon Info

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.