0
Music Tue, 23 Mar 2021

Nkotti François fête ses 50 ans de carrière musicale.

Un hommage lui a été rendu par hier à partir de 14h, mais avant un dîner-gala-dédicace de célébration de la carrière s’est tenu à Douala le 19 mars.

Nkotti François est l’un des dignes ambassadeurs du Makossa. Dans les années 70, il fut de ceux qui ont internationalisé le groupe Les Black Styl, mettant fin à l’hegemonie de la musique congolaise. vendredi 19 mars 2021, à la Falaise Diamond de Bonanjo à Douala, il a été célébré à ce juste titre. C’etait donc les 50 ans de carrière que célébrait l’artisan Nkotti François lors de ce concert privé. Plus précisément un dîner-gala-dédicace. Dédicace de son livre et son coffret audio-vidéo. Et pour lui rendre hommage, plusieurs générations ont été de la fête, de Nkotti Augustin aux Pépites, symbole du côté rassembleur de l’homme et de l’histoire en mouvement.

Et au cours de la soirée, toutes les facettes de Nkotti François ont été explorées à travers ses chansons, chantées par lui et ses invités, les témoignages et les souhaits d’anniversaire, avec quelques surprises qui ont réussi à lui arracher quelques larmes. Vendredi soir, Nkotti était chanteur, fils spirituel, père spirituel, ainé, découvreur de talent, promoteur culturel, patron apprécié de ses collaborateurs, homme politique. Le chanteur a notamment été accompagné par son compagnon de route de toujours, son « frère » Toto Guillaume, autre membre fondateur des Black Styl. Ensemble, ils ont entre autres partagé sur la scène « Françoise », « Dube Lam », des titres composés par « Toguy », qui était d’ailleurs régisseur du spectacle et la meilleure qualité du jeu des instrumentistes était palpable.

A côté de Toto Guillaume, l’autre personnage important dans la carrière de « Desto », qui lui a ouvert les portes de la musique professionnelle, Nkotti Augustin (aucune parenté), était présent. A la fin de son témoignage, l’octogénaire a interprété un de ses succès, « Diba la mbai » avec son homonyme et filleul. La scène accueillera également des compagnons de génération comme Misse Ngoh, Sam Fan Thomas, Salle John, Aladji Touré ; des cadets de la trempe de Manulo, Moni Bilè, Ben Decca, Grace Decca. Autant d’anciens dont les chansons semblent
Source: www.camerounweb.com