0
Entertainment Sun, 14 Jun 2020

Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Opinion: 'Richard Bona est en train de s'abêtir sous nos yeux'

Un activiste politique camerounais connu sous le nom de Samuel Motassi vient de tacler sérieusement Richard Bona dans une tribune qu'il vient de publier sur Facebook. L'activiste dit apprécier le talent de l'artiste, mais voit d'un mauvais œil le niveau des débats dans lesquels Richard Bona s'engage ces dernières semaines.

Voici l'opinion de l'activiste

Richard Bona est, et il ne faut jamais l'oublier, le musicien camerounais le plus talentueux de l'histoire. Sa réussite planétaire est d'autant plus remarquable qu'il n'a pas choisi la facilité en optant pour les musiques populaires à trois accords comme par exemple le fait Belka Toby, mais s'est imposé dans le domaine de la musique à thème, où il a créé et imposé son style à lui. N'importe quel pianiste peut se lever à n'importe quelle heure et jouer du Belka Toby. Mais, pour toucher une composition bonatique, il faut bien manger avant de boire. Richard Bona dans la musique est exactement ce que Samuel Éto'o est au football, ce que kamto est au droit, et ce que Cabral est à la politique: Un pape.

Mais...

Il y'a des rois fous, il y'a des papes fous. Il y'a même des dieux fous. Quand Dieu veut confondre un roi, il le rend fou. Ce à quoi se livre Richard Bona depuis quelques années est indigne. Non pas qu'il n'ait pas le droit d'avoir ses opinions, ou qu'il n'ait pas le droit de faire de la politique, si tant est qu'il fait la politique. En réalité, il ne fait même pas de la politique, parce que la politique ne consiste pas à insulter, dénigrer, opposer les gens, non. La politique c'est une force de proposition. Faire de la politique c'est dénoncer d'une part, et proposer d'autre part. Or Richard Bona est plus dans une arène de gladiateurs, où la seule règle semble être qu'il n'y a pas de règle. Il insulte, dénigre, méprise, galvaude...

Encouragé dans cette gadoue par des gens qui ne savent de la politique que le "Biya must go primaire" ou le "kamto dit va je va" élémentaire. Il trouve dans les milliers de likes et soutiens virtuels, autant de raisons de descendre encore plus bas, de se rendre encore plus immonde, comme si, chaque clic sur ses publications est un neurone en moins dans sa tête...

J'aime Richard Bona, mais je déteste la bêtise. Et Richard Bona est en train de s'abêtir sous nos yeux, à cause de ses problèmes personnels avec ses anciens combis.

Source: www.camerounweb.com

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter