0
Entertainment Mon, 11 Jan 2021

Pëople: 11 d'or féminin des meilleures artistes camerounaises de tous les temps

Comme j’ai fait le classement des hommes, si je ne fais pas pour les femmes, on va me traiter de « macho » et je ne vais pas respirer avec les féministes du dimanche.

Voici aussi le classement des femmes.

Coachs : Anne-Marie Nzié

Gardien des buts : Uta Bella

C’est la première diva de l’histoire de la musique camerounaise. Elle a de la bouteille et elle rassure. Elle connait les fondamentaux et a un profil assez prolifique et surtout éclectique. Elle a une vision panoramique du jeu et sait repositionner ses troupes sur le terrain.

Défenseur centrale 1: Marthe Zambo

Pour occuper ce poste il faut avoir du vécu, de l’assurance, du flegme et un certain talent. Ceinture noire de Karaté, Marthe Zambo est connue pour son sang-froid. Elle ne tremblera pas devant les offensives adverses. Elle ne se laissera pas impressionnée par les jeunes louves aux dents bien longues car le succès, elle l’a connu au plus haut niveau. De part son expérience dans la musique, elle rassure le compartiment défensif.

Défenseure centrale 2 : Sissy Dipoko

Cette ancienne basketteuse pétrie à l’école des chœurs pourra pousser la voix pour replacer les joueuses sur les terrains. En effet, de part son expérience au sein de compartiment chœurs de l’équipe nationale du makossa, elle sait jouer collectif et en équipe ; ce qui ne l’empêche pas de faire quelques fulgurances.

Il n’est pas rare de la voir monter le temps d’un coup de pied arrêté pour placer sa tête et inscrire un but. En effet, c’est une liane et elle a un gabarit qui impose. Elle exécute très souvent des « mouvements uniformes » pour marquer l’adversaire. Elle peut trépigner sur un « Bikutsi Hit » avant de faire faire des relances et c’est original.

Latérale droit : Tity Edima

Cantatrice de la musique camerounaise. Elle est très virevoltante. Insaisissable, elle adore les rythmes trépignants mais demeure attachée au folklore et rythmes du pays bulu. Tity Edima adore les confrontations musclées, elle est intraitable dans les corps à corps et ce n’est pas son « doudou » qui nous dira le contraire.

Latérale gauche : Nguéa la route

Rien ne la prédestinait à une brillante carrière musicale mais poussé par son frère qui a cru en elle ; elle s’est lancée et le succès a été au rendez-vous. A ce poste de lato gauche, nous avons besoin des gens qui osent, qui innovent et qui sont capables de longues chevauchées.

A travers sa carrière, Maman Nguea nous a montré qu’elle était capable de lancer des offensives surréalistes ; il suffit juste de « chauffer moteur ». Elle allie à la fois vivacité et tempérance. Ainsi même sous un chaud « soleil de décembre », elle ne pourra sombrer dans une « désillusion ». Aussi, elle a toujours soif d’apprendre. Certainement qu’après avoir chanté pour Samuel Eto’o, elle aussi pris la peine d’imiter ses dribles et son jeu.

Défenseur central 6 : Liza Ngwa

Talent à l’état brut. Elle occupe un poste ingrat. Elle n’est pas connu du grand public et pourtant elle a des réalisations multiples à son actif. C’est certainement l’artiste camerounaise qui a le plus de cordes à son art. LIZA NGWA fut une sportive remarquable, polyvalente et complète qui a excellé dans plusieurs disciplines dans lesquelles elle fut championne : lancer de poids, lancer de javelot, lancer de disque, saut en hauteur, course de haie. Elle était aussi peintre, chanteuse, danseuse chorégraphe.

Extrêmement technique et polyvalente, elle a une bonne maîtrise des instruments et a un très bon souffle. Championne de saut en hauteur, course de haie ; elle a les poumons pour faire le travail et ratisser.

Milieu droit : Grace Decca

C’est certainement l’une des plus belles voix de la musique camerounaise. Elle allie à la fois beauté, élégance et grâce. De la grâce nous en avons besoin au milieu de terrain, surtout que Grace Decca sait toucher le cœur des mélomanes avec sa voie unique. Discrète dans l’aire de jeu, elle abat un travail monstre.

Elle se déplace sur le terrain comme une princesse c’est certainement pour ça qu’elle a chanté « appelle moi princesse ». Généreuse ; elle distribue les bonnes balles et donne surtout beaucoup d’amour, parce que tout le monde a besoin d’amour. N’a-t-elle pas chanté « donne-moi un peu d’amour » et « I need some love » ?

Milieu droit : Koko Ateba

C’est un talent très précoce plombé en plein vol. Elle avait tout pour réussir dans la musique et propulser la musique camerounaise au niveau international. Artiste éclectique et complète, elle évolue aisément sur différents registres. Malgré ce qu’elle a subi, elle n’a pas abandonné et a mené une riche carrière.

Nous avons au milieu de terrain de joueuse solide, teigneuse pour nous conduire à la victoire. Surtout que Koko Ateba a un jeu varié et sait s'adapter à l'adversaire. Koko Ateba est surtout très généreuse, elle donnera certainement les bonnes balles aux attaquantes pour qu’elles marquent des buts. Elle est bien à ce poste et comme elle-même l’a chanté : « Je suis bien ici ».

Milieu central ou 10 : Charlotte Mbango

Feu follet de la musique camerounaise, elle illumine l’espace de jeu par son talent. C’est probablement l’une des plus belles voix de la musique camerounaise. Elle sait surtout jouer collectif, Technicienne fine, elle sait créer, innover, elle a le chic pour imiter à la perfection les nouveaux dribbles et des gestes techniques.

Elle a le don de sublimer tout ce qu’elle tente. En effet, elle est l’une des spécialistes des reprises des chansons et à chacun fois sa version sublimée est plus belle que la version originale. A elle seule, elle est capable de faire changer l’issu d’une rencontre. Son déhanchée unique et ses dribles foudroyants feront perdre la tête aux défenses adverses.

Attaquant 1 : Bébé Manga

C'est la force tranquille, elle ne fait pas beaucoup de bruits mais est très efficace. A ce poste, nous avons besoin de quelqu’un d’expérience et sûr. A coup sûr, le pied de Bébé Manga ne tremblera face au but, elle nous a gratifiés de beaucoup de succès. Ne vous fiez pas à sa voix de « bébé », cette dame est très décisive. Elle a aussi le don de parler au divin et nous avons besoin du divin pour nous protéger ; que sa volonté soit faite : « A loba ! Jemea Longo ».

Attaquant 2 : Betti Betti

Talent à l’état brut, elle a fait ses classes auprès des anciens et est aujourd’hui une attaquante confirmée. Serial buteuse, elle fait trembler les filets à tous les coups. Elle a un jeu très explosif et osé. Très vivace, elle est capable de faire danser les défenseurs adverses à la fois sur du Bikutsi et du Makossa/

Attaquant 2 Bis : Annie Anzouer

Betti Betti étant sortie précipitamment à cause d’une blessure. Annie Anzouer entre dans l’aire de jeu pour nous apporter l’éclat de sa voix. Une voix unique ; une voix qui met tout le monde d’accord. Lorsqu’elle se met à chanter, même ses ennemis s’arrêtent pour l’écouter.

Remplaçantes :

Le banc de touche est tellement étoffé que chacun mériterait sa place sur le terrain

Parce qu’il faut aussi faire confiance à la jeunesse, Charlotte Dipanda s’apprête à fouler la pelouse. Annie Disco est déjà en train de faire des vocalises , la doyenne Rachel Tshoungui compte tenu de son état de fatigue attend la deuxième mi-temps pour entrer et faire la différence ; Florence Titty Dimbeng attend l’essoufflement de Sissy Dipoko, Janet Ndiaye va prendre la place de Betti Betti, Françoise ( du duo Françoise et Milla) s’échauffe déjà, Marie de Archangelo attend la sortie de Marthe Zambo, Louise Nséké trépigne d’impatience sur la ligne de touche, Rantanplan et K-Tino est préparent des chorégraphies pour célébrer les buts marqués, Chantal Alima Stone vient de se saisir de sa guitare pour remplacer Koko Ateba , Ruth Kotto ne comprend pas pourquoi elle n’a pas été titularisé mais c’est parce que le coach avait l’embarras , habité par la « Nostalagie », Liza T souhaite être « associé » à cette équipe, Cathy Ewande , Nadia Ewande , Lydia Ewande attendent paisiblement ..

Pom pom Girls : Lady ponce, Coco argenté, Mani Bella, Majoie Ayi, les Rrum-tah etc.

La liste n'est pas exhaustive, complétez là en donnant les postes

Source: Arol KETCH