3

People : Brenda Biya ouvre son propre hôtel

Brenda Biya Cameroun Camerounweb Brenda Biya, fille du président camerounais

Sun, 11 Jul 2021 Source: www.camerounweb.com

Brenda Biya annonce l'ouverture très prochaine de son hôtel

• Elle révèle travailler actuellement sur son EP

• Vous découvrirez aussi ce que vous ignorez de Brenda Biya



Cela fait un an jour pour jour que Brenda Biya, la fille du président de la République camerounais a ouvert Bree Culture, sa boutique d’extension de cheveux aux Etats-Unis, située à Berverly Hills, l’une des grandes villes du pays. Tout y passe, produits cosmétiques, des produits d’entretien de cheveux, des lacewigs, des greffes 100% naturels etc. "Je suis fière de moi d'avoir créé ma propre entreprise de coiffure (Bree Culture)",a-t-elle déclaré.

Un an plus tard, elle a pris goût dans l’entreprenariat et se donne de nouveaux challenges. Cette fois, elle annonce l'ouverture très prochaine de son hôtel. Où et quand, ces infiormations demeurent secrètes pour l'instant. Brenda Biya n'a pas voulu donner plus de détails pour le moment.

Ce n'est pas tout, elle veut être identifié à une jeune dame qui a plusieurs casquettes. A cet effet, elle se lance aussi dans la musique qui est une passion pour elle. Elle rêve d'ailleurs d'une carrière musicale. Elle révèle aussi qu'elle travaille actuellement sur son EP (un format musical comportant plus de pistes que le single et moins de pistes que l'album).



Voici l’autre visage de Brenda Biya que vous ignorez


La princesse de la République camerounaise est exceptionnelle tout comme sa mère Chantal Vigouroux Biya. Avec sa coiffure extravagante, elle s’est démarquée des premières dames africaines, sa fille Brenda, sur ces traces, se singularise avec ses frasques. En tout cas, la jeune fille ne s’ignore pas, son statut de fille de président n’est pas sa phobie. Elle outrepasse les règles qui régissent la vie de la plupart des enfants des couples présidentiels. Les scandales, elle en fait son affaire, mais elle a aussi un côté fun, impressionnable que bon nombre de camerounais ignorent d’elle.

1-Brenda Biya est née à Etoundi avec une cuillère d’argent dans la bouche. Elle est prédestinée à ne pas manquer de quoique ce soit du moins pour les biens matériels. Son père est l’un des plus riches présidents d’Afrique avec une fortune évaluée à plus de 70 milliards de F CFA.

2-Elle a débuté son cursus scolaire au Cameroun où elle a fréquenté les écoles maternelle et primaire du complexe Les Coccinelles. Une école spécialement créé pour le personnel de la présidence camerounaise. Avec son frère aîné Paul junior Biya, elle a ensuite intégré l’internat du prestigieux Collège du Léman, à une dizaine de kilomètres de Genève en Suisse. Ensuite, elle s’est envolé pour les États-Unis, où elle poursuit ses études en Californie.

3-La jeune fille Anastasie Brenda Biya Eyenga est dans sa 19ème année.

Elle est une « dingue » des réseaux sociaux. Que ce soit sur Instagram, Snapchat, Facebook, Twitter, et YouTube, la princesse d’Etoundi est suivie par plus d’un million de followers ou d’abonnés avec à son actif plus de 10 comptes. Une particularité qui la distingue des autres filles de présidents plutôt discrètes. Elle parle de tout sans tabou, ce qui lui a valu la distinction de, « Jeune fille la plus célèbre d’Afrique ». Elle adore les réseaux sociaux

4-Loin de ses clichés de fille gâtée qui nage dans le bonheur, elle a aussi ses phobies été n’hésite pas à les partager avec ses abonnés qui apparemment soignent ce lien qui les unit à ello. Ses idées et avis, partagées publiquement, sont très appréciés de par le monde.

5-Voici quelques-uns de ses posts.

La vie est une Épreuve Difficile à géré Peu importe Nos Conditions De vie On doit Garder La tête haute bonne journée (Via instagram)

• Bonsoir à vous s'il vous plaît je ne peux pas répondre à tout vos messages étant donné que tout le monde m'écrit merci bien à vous bonne journée

6-Elle se dévoile, ose, provoque sur les réseaux sociaux avec ses photos à polémique.

7- Anastasie Brenda Biya Eyenga adore les hommes noirs et visiblement plus âgés qu’elle. Elle nous a montré au moins deux de ses boyfriends. Brenda a posté cette photo sur son Instagram avec ce message avant de le supprimer: « My boo, il ya trois ans.» La fille chérie du président camerounais, a posté cete photo «intime» un peu floue sur les médias sociaux en fin Avril 2015. Ici, elle est en compagnie du nigérian Collins Aston de Owerri.

Cette image a aussi fait du buzz sur la toile. Beaucoup pensent que, l’homme est trop avancé en âge pour sortir avec la jeune fille. Les Camerounais ont massivement réagi au message écrit par le jeune l’homme en bas de l’image. «My Love ».

8- Elle a aussi figuré dans le clip Change my life de Blacky. Elle est bien décidé à vivre sa vie et à ignorer son statut de fille de président.

9-Ses sorties deviennent embarrassantes pour Paul Biya. Après lui avoir fait des remontrances, le président camerounais lui a conseillé de ne plus poster de photos où on la voit en tenues sexy sur les réseaux sociaux, vu son statut de fille de président. Car «ça ne sert à rien de montrer ces images. Brenda, tu es la première fille du Cameroun…», dixit Paul Biya.

10-Des gaffes, elle en fait. Depuis les États-Unis, où elle réside, elle s’était plaint entre temps sur Snapchat d’avoir été éconduite par un chauffeur de taxi californien, raciste selon elle, alors qu’elle rentrait de l’université d’Irvine.

Le prix de la course pour rejoindre sa villa de Beverly Hills est de 400 dollars. Une somme impressionnante qui révolté les camerounais. Cette histoire a fait couler beaucoup d’encre. La jeune s’est ensuite excusée pour ses propos qu’elle a reconnus déplacés.

11-Brenda Biya, classée par le magazine Buzzyafrica comme la 2ème parmi les plus belles filles des présidents africains peut aussi être cool. Compatissante, compréhensible, elle est devenue sage surtout après ce message de Paul Biya l’appelant à diriger le Cameroun. La jeune fille soigne son image sur la toile et prend le temps de discuter avec ses abonnés et de ne pas répondre aux insultes qui lui sont adressées.

Source: www.camerounweb.com