0

People: Coco Argentée remercie la BAS pour le boycott de ses tournées européennes

Video Archive
Mon, 9 Nov 2020 Source: Cameroon Info

Elle est revenue sur ce sujet dans le cadre du programme Entrevue Mag diffusé sur la CRTV.

S’ils se sont quelque peu assagis avec l’avènement du coronavirus, qui a complètement parasité le monde du showbizz, les membres de la Brigarde Anti-sardinards ont longtemps constitué un épineux problème pour certains artistes camerounais. Ce groupuscule d’activistes politiques, né en occident au lendemain de la présidentielle 2018, et qui ne cachent pas leur haine viscérale pour le président de la République Paul Biya et l’ensemble et son régime, organisait fréquemment des opérations de boycott contre les artistes qui avaient presté lors du concert de soutien à sa réélection, organisé pendant la campagne présidentielle. L’une de leurs victimes préférées était Coco Argentée.

En novembre 2018, «la go Galaxie» qui devait effectuer une mini-tournée en Europe et aux États-Unis, a vu la plupart de ses dates perturbées par ces opposants. Au pied du mur, l’auteur de l’électrisant tube à succès «mouiller mailot», visiblement abasourdie par cette hostilité envers elle, s’était fendue en excuses, promettant de ne plus se produire dans des spectacles à forte coloration politique. Deux ans après ces évènements, la chanteuse est toujours aussi mal à en l’aise quand elle en parle. On a d’ailleurs pu s’en apercevoir lors du programme Entrevue Mag, diffusé samedi dernier sur la CRTV. «La go des ways très très fort», qui était l’invité de cette émission qui donne la parole à nos stars de la chanson est revenue avec difficulté, sur cette période compliquée de sa carrière.

«La diaspora a pris une décision de boycotter ma tournée et mon travail. C’est vrai que ce n’était pas évident pour moi de comprendre, parce qu’ils ont décidé, et ils ont leurs raisons de mettre leur colère sur moi. À la limite tu te dis que c’est injuste. Qui suis-je moi pour prendre des décisions dans un pays ? Je ne suis qu’une artiste, une mère d’enfants, l’ainée d’une famille. J’ai toute une famille, des orphelinats, beaucoup de personnes dont je m’occupe, une troupe de danseurs qui sont orphelins de père et de mère.

Je suis leur mère depuis 10 ans et leur père. Est-ce que quand ils prennent des décisions pareilles ils se rendent compte de toutes les familles qu’ils affament. Ou de toutes les familles que je suis incapable de soigner parce qu’elles sont hospitalisées. Moi je suis quelqu’un de spirituel. Je continue à vivre aisément, avec la positive attitude. Moi je prends plutôt ça comme une petite leçon de vie dans la mesure où, le boycott m’a aussi fait comprendre qui sont mes vrais amis et qui sont mes amis d’opportunité», a-t-elle déclaré.



Source: Cameroon Info

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.