2

Toute ma haine est pour Paul Biya - Valsero

Wed, 28 Oct 2020 Source: Actu Cameroun

Le rappeur engagé et allié politique du Mouvement pour la renaissance du Cameroun s’en prend à l’influenceur des réseaux sociaux. Il reproche d’ailleurs à ce dernier, sa responsabilité indirecte dans le drame de Kumba.

Dans une vidéo que vient de publier le rappeur camerounais Valsero sur sa page Facebook, il manifeste sa colère contre l’influenceur web Steve Fah. Il reproche d’ailleurs à ce dernier d’être indirectement responsable du drame survenu le samedi 24 octobre 2020 dans un établissement scolaire à Kumba dans la région du Sud-Ouest Cameroun.

« Je t’ai vu dans une vidéo envoyer les enfants camerounais à la mort (…) Je t’ai vu faire la publicité pour le gouvernement camerounais pour de l’argent (…)», s’indigne l’auteur de la lettre au président. Par ailleurs, Valsero souligne l’hypocrisie du « vendeur de vent » Steve Fah. Pour lui, c’est un agent de la mort.

« Tu es dangereux »

L’allié de Maurice Kamto, lors de la présidentielle d’octobre 2018 au Cameroun affirme par ailleurs que Steve Fah est le prototype de camerounais prêt à tout pour se faire de l’argent. « Tu es dangereux, tu es un virus, tu es comme un parasite. Tu es l’expression même de la zombification. Si on cherche l’authentique camerounais hypocrite, ingrat, égocentrique et surtout dangereux pour son prochain c’est toi frère (…) juste pour vendre du Yaourt sur internet »

« Comme Zombificateur tu es le meilleur (…) parmi les agents zombificateurs, tu es le meilleur. Tu as vendu la mort aux camerounais. Je n’arrive pas à te haïr, toute ma haine est pour Paul Biya (…) pour toi j’ai juste de la pitié, une pitié profonde. Tu es intelligent, tu es juste cupide. Tu es prêt à tout pour de l’argent », affirme le rappeur engagé.

Source: Actu Cameroun

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.