0

Viol de la Camerounaise Dencia: le ministre ivoirien Konan Bertin porte plainte pour 'chantage'

Bertin Et Dencia Camerounweb KKB et Sophie Dencia

Tue, 28 Sep 2021 Source: www.camerounweb.com

• L'affaire du viol de Dencia à Abidjan s'envenime

• L'affaire révélée par le lanceur d'alertes Chris Yapi prend une nouvelle tournure

• Le ministre de la Réconciliation vient de déposer une plainte contre l'artiste


Selon des informations reçues par la rédaction de CamerounWeb, le ministre aurait refusé les termes de la négociation à l'amiable proposés par les avocats de la victime.

Pour l'arrangement à l'amiable, Dencia aurait demandé une somme de 250 millions au ministre Kouadio Konan Bertin, mais ce dernier aurait proposé 20 millions CFA.

L'on comprend donc les raison pour lesquelles le ministre crie au chantage et porte plainte, ce mardi, selon nos sources à Abidjan.

Ci-dessous la vidéo de dénonciation de Chris Yapi



Peu à peu, l'affaire devient un buzz et les influenceurs et web activistes ivoiriens viennent de la récupérer. Le Général Camille Makosso, qui se fait appeler président de la marmaille a, dans un direct, démonté les arguments de l’artiste camerounaise et parle même d’une tentative d’extorsion de fonds pour extorquer. Dans un direct Facebook Camille Makosso a du mal à valider la thèse du viol alléguée par la victime. Pour lui, comment, une personne peut être violée, et qui prétend avoir fait une fausse couche, peut "gentiment" suggérer un règlement à l’amiable pour prendre de l’argent. Il estime que le préjudice est irréparable et que si elle était sincère, c’est la justice elle devrait réclamer premièrement. "Pourquoi tenter de prendre de l’argent après cet horrible crime avec l’accord de son mari et en même temps manager, si ce n’était pas une véritable mise en scène", se demande l’influenceur.

Sophie Dencia est une chanteuse, choriste et danseuse camerounaise. Elle est issue d’une famille de 4 enfants dont le père et la mère sont des artistes-musiciens. Passy Lova, la génitrice de Sophie a chanté aux côtés des divas Myriam Majeba et Brenda Fassi. C’est auprès d’elle que sa fille va tout apprendre. A l’âge d 15ans, Sophie, élève, tutoie le micro en tant que choriste. Entre la musique et la danse, souvent il n’y a un si grand pas. Elle la bien illustré en basculant dans la danse aux côtés de Prince Ndedi Eyango et plusieurs artistes camerounais et africains « J’ai appris à chanter et danser aux côtés de ma mère ».

Sophie, l’artiste chanteuse confirme son talent : en 2005, après son bac, Sophie décide de remercier celle qui lui a tout appris dans la vie à travers une chanson. Ce single dénommé « Maman » n’a pas été commercialisé. Mais un coup d’essai qui fut fort apprécié par sa mère et ses proches qui ont encouragé la jeune chanteuse à embrasser une carrière professionnelle. En 2010, Dencia enregistre « Cameroun Girl » un maxi single de 2 titres. Ses études supérieures ne lui donneront pas le temps de promouvoir cet opus. En 2018, elle se sent plus que jamais prête pour embrasser une carrière artistique véritable. Dans la foulée, elle fait la connaissance d’une jeune et dynamique structure de production, 24 Kara Production, qui décide de l’accompagner dans cette nouvelle aventure avec l’enregistrement de six (6) nouveaux titres. « Je suis plus que déterminé à inscrire mon nom sur la liste des ambassadrices de la musique Africaine», disait-elle.

Elle sort alors « faut pas toucher » le 31 Octobre 2019, la date de la sortie officielle de l’album. Cet album de six titres et 2 remix est un véritable voyage musicale à travers plusieurs styles musicaux : de l’afrobeat au coupé décalé en passant par le zouk et le bikutsi. La sortie officielle fera l’objet d’une soirée dédicace à Abidjan au Heaven Night-club, avec plusieurs artistes à l’affiche. La promo radio, télé et web de l’album était alors en marche. Pour se donner de la résonnance partout dans le monde, l’artiste a en plus de ses chansons, deux clips de belle facture.

Source: www.camerounweb.com