0

Voici ce que propose Samy Diko propose pour sortir la culture camerounaise de l’ombre

Samy Diko En Featuring Avec Locko La culture camerounaise traverse les pires difficultés de son histoire

Thu, 22 Jul 2021 Source: www.camerounweb.com

La culture camerounaise traverse les pires difficultés de son histoire.

Samy Diko, propose certaines astuces pour permettre au Cameroun de décoller sur le plan culturel. .

Selon Samy Diko, il faut entre autres : une vraie politique culturelle, des maisons de production de musique au Cameroun.

La culture Camerounaise se porte mal, c’est un constat que peut faire tous ceux qui se frottent à ce domaine. Les artistes sont abandonnés à eux-mêmes, les projets artistiques naissent et meurent, la conséquence est que plusieurs artistes en fin de carrière meurent abandonnés à eux-mêmes parfois sans abri. Interviewé sur la question, Samy Diko pense qu’il a des idées à proposer pour sortir l’art camerounais de cette situation. « Il faut avant toute chose fixer un cap. Savoir ce que l’on veut, quelle place on veut donner à la culture. Il faut donc une vraie politique culturelle, un projet bien pensé. On dit souvent de se demander ce qu’on a fait pour son pays et non ce que celui-ci a fait pour nous. Il n’y a pas de maisons de production de musique au Cameroun. Il faut les construire », propose-t-il. Avant de déplorer : « les artistes se battent seuls. Ils n’ont pas de soutien, ils ne sont pas accompagnés dans leurs efforts. Les droits d’auteurs ne sont plus régulièrement versés. Quand ils le sont, c’est une fois par an. Et quand on y regarde de près... Au Cameroun, on a fini par installer dans la tête des gens qu’un artiste doit vivre dans la pauvreté et mourir indigent », regrettent-il.

Les détournements.

Samy Diko déplore ensuite le contexte de pourrissement de la société camerounaise et surtout le niveau d’aliénation mentale qui pousse les gens à déraisonner « à telle enseigne que quand on voit un artiste avec une belle voiture, on se demande si c’est sérieux. C’est un scandale sans nom quand on sait le rôle que la musique au même titre que le football a joué pour le rayonnement de l’image du Cameroun dans le monde. Dans un pays normal, les artistes sont plus riches que des ministres. Dans un pays normal, les artistes sont plus riches que des ministres, ils ne sont pas des miséreux. Quant au vivre ensemble, c’est dommage que dans notre pays, il y a toujours des couacs pour le mettre en péril. Regardez ce qui se passe avec l’argent de la Covid. Pourquoi il faut détourner l’argent destiné à la santé des populations alors que la pandémie sévit ? Je crois qu’il y a un problème de maladie culturelle au Cameroun », affirme –t-il désolé.

Source: www.camerounweb.com