0
Entertainment Tue, 30 Mar 2021

Voici la tribu des plus belles femmes du Cameroun

Ragot Jeune est une chaîne Youtube camerounaise de la bonne humeur. Spécialisée dans la réalisation des micros-trottoirs, elle pose des questions des plus sérieuses au plus inimaginables aux Camerounais. Cette semaine nous vous proposons la réponse des Camerounais à la question suivante. "Dans quelle tribu trouve-t-on les plus belles femmes du Cameroun". La région de l'Ouest est largement revenue dans les réponses.



Retour sur l’élection de Miss Cameroun 2020

La jeune dame a été sacrée devant 18 autres candidates dans la nuit de samedi à dimanche dernier au cours d’une cérémonie à Yaoundé.

Au petit matin de dimanche, la vie de Audrey Nabila Monkam, 21 ans, titulaire d’une licence en banque et finance à l’Université de Buea, a pris un tournant. La jeune dame est désormais la plus belle femme « élue » du Cameroun. Son sacre, elle l’a vécu au terme d’une soirée animée et pleine de rebondissements au Palais polyvalent des sports à Yaoundé, plein à craquer pour la circonstance.

Tous ont voulu témoigner de cette nouvelle formule de la compétition de beauté, tant annoncée depuis plusieurs mois par les organisateurs. La cérémonie présidée par le ministre des Arts et de la Culture, Bidoung Mkpatt, s’est tenue en présence de nombreux invités spéciaux, parmi lesquels, Rusland Obiang Nsue, conseiller spécial du président de la République de la Guinée Equatoriale. Sans oublier Miss Angleterre 2019, Mukherjee Bhasha, et Miss Côte d’Ivoire 2019, Tara Gueye invitées par Ingrid Solange Amougou, présidente du Comité d’organisation Miss Cameroun (Comica).

Au petit matin de dimanche, la vie de Audrey Nabila Monkam, 21 ans, titulaire d’une licence en banque et finance à l’Université de Buea, a pris un tournant. La jeune dame est désormais la plus belle femme « élue » du Cameroun. Son sacre, elle l’a vécu au terme d’une soirée animée et pleine de rebondissements au Palais polyvalent des sports à Yaoundé, plein à craquer pour la circonstance. Tous ont voulu témoigner de cette nouvelle formule de la compétition de beauté, tant annoncée depuis plusieurs mois par les organisateurs.

La cérémonie présidée par le ministre des Arts et de la Culture, Bidoung Mkpatt, s’est tenue en présence de nombreux invités spéciaux, parmi lesquels, Rusland Obiang Nsue, conseiller spécial du président de la République de la Guinée Equatoriale. Sans oublier Miss Angleterre 2019, Mukherjee Bhasha, et Miss Côte d’Ivoire 2019, Tara Gueye invitées par Ingrid Solange Amougou, présidente du Comité d’organisation Miss Cameroun (Comica).

Quand le numéro 07 est scandé par la présidente du jury international, Marie Paula Obiang, la Miss Cameroun 2020 a du mal à retenir ses larmes. Le suspense était haletant entre la Miss et celle qui sera finalement sa première dauphine, Marguerite Dieunie Kilama, la candidate camerounaise de la diaspora du Canada. Comme elle le dira plus tard, elle mesure tout juste la « lourde responsabilité que cette couronne pose sur sa tête et sur ses épaules. » Audrey Nabila Monkam, qui a mis en avant son programme d’éducation et de promotion de la jeunesse, succède ainsi à Aimée Caroline Nseke, arrivée au terme de son mandat. Elle troque sa couronne de Miss Nord-Ouest pour la prestigieuse couronne de Miss Cameroun.

Cette 14e édition du concours national Miss Cameroun se voulait prometteur, mais surtout annonciateur d’une nouvelle ère. C’est en effet la première fois que cette compétition est organisée avec une collaboration aussi resserrée entre l’Etat, représenté par le ministère des Arts et de la Culture, et le Comica. En termes de logistique, le gouvernement a apporté un soutien de grande envergure à Ingrid Solange Amougou et à toute son équipe. De quoi relancer la dynamique de ce concours de beauté à caractère national.
Source: www.camerounweb.com