0

Aéroports du Cameroun : activation d’un plan de détournement massif

Aeroports Cameroun Activation d’un plan de détournement massif

Wed, 4 Mar 2020 Source: Bertolt Boris

Les jours passent et se ressemblent décidément du côté de Nsimalen. D’après un rapport d’étude effectué par des ingénieurs de l’entreprise, la moyenne des espaces de travail à la Direction Générale est de 17 m² pour 5 employés. C’est-à-dire que les employés se marchent littéralement sur les pieds, quand ils ne s’asseyent pas les uns sur les autres. Il nous revient même que dans certains bureaux, l’occupation des sièges se fait en alternance.

En considérant les recrutements massifs et pour la plupart inopportuns effectués depuis 2018 date de publication de ce rapport, cette moyenne devrait évoluer à 17 m² pour 7 employés. C’est dire que la Direction Générale de ADC est aujourd’hui un véritable capharnaüm.

Après avoir bouffé plus de 200 millions FCFA avec le prestataire SOCATRACO dans le chantier abandonné du bâtiment qui était censé décongestionner ce bazar, nos dangereux de ADC qui décidément n’ont plus peur de rien (mouillé c’est mouillé) sont passé à la vitesse supérieure et se sont engagés cette fois-ci dans un projet d’aménagement de bureaux en matériaux préfabriqués. C’est à peine croyable. On abandonne un chantier en matériaux définitifs dans lequel on a déjà englouti plus de 200 millions FCFA et on opte pour des préfabriqués. Pauvres employés !!!

Coût estimatif des travaux 125 281 000 FCFA pour 4 bâtiments préfabriqués à savoir 31 320 250 FCFA le bâtiment. On pensait pourtant avoir tout vu à ADC. Vous-même regardez en photo le bâtiment qui va coûter 31 millions.

Pendant ce temps, et alors que les employés travaillent dans des conditions scandaleuses dans certains cas, le grand manitou dont le bureau était déjà tout à fait honorable d’après ce qu’il se dit ne s’est pas fait prier pour s’offrir une extension à hauteur de FCFA 64 221 155. Excusez du peu. Ne vous y méprenez pas, il s’agit bien du bureau du DG et non des bureaux de la Direction Générale tel que mentionné dans le marché (la petite nuance sert juste à ne pas attirer l’attention).

La question que les employés se posent aujourd’hui est de savoir, qui va rembourser les 200 millions du chantier abandonné ? Chantier devenu un véritable sanctuaire pour des pratiques ésotériques.

En attendant, le DG et son état-major sont actuellement en Europe. De sources bien introduites, certains d’entre eux et notamment ceux qui répondent chaque mois à l’appel du TCS posent déjà les jalons en vue d’une prochaine fuite hors du pays. Ils ont simplement oublié que partout où ils vont, partout où ils sont des gardes du corps invisibles les encadrent. MAN NO RUN.

Ainsi va la République.

Dénoncez, documentez, sauvez votre entreprise, personne ne le fera à votre place. Vous connaissez le canal. Aboum si ngoro.

Auteur: Bertolt Boris