3

Ambazonie: confession d’un ancien général sécessionniste

Secessionnistes Independance Day Cameroun.jpeg Des jeunes combattants sécessionnistes

Thu, 2 May 2019 Source: Yanick Kawa Kawa

Je m’appelle Yanick Kawa Kawa. Je viens de OKOYONG mais je suis né et j’ai grandis à Mamfe. J’étais un général dans le gouvernement internet d’Ambazonie. Je veux demander pardon pour tous les crimes que j’ai commis dans le département de la Manyu, au moins à une bonne partie de ce département. J’ai commis trop d’atrocités que vous ne pouvez même pas imaginer. La plupart de vous ici en sont victimes. J’étais le commanditaire de toutes les atrocités commises ici. J’ai assuré le succès des villes mortes ici. Je m’en chargeais personnellement de ceux qui ne respectaient pas mes ordres de villes mortes. Parfois je donnais des ordres à mes éléments de le faire à mon absence. Mon intention au départ n’était pas de devenir un Général ambazonien. On m’avait convaincu et j’ai été formé 6 mois avant le début de la crise.

Malheureusement je ne voyais pas mon avenir dans ce combat et j’ai décidé de deposer les armes. Les populations, mon peuple, se plaignaient chaque jour et cela me rendais triste. J’étais en contact (en ligne, par internet) avec un monsieur qui a pris le temps de me convaincre de deposer mes armes. Je me suis rendu à la Brigade d’Intervention Rapide, BIR, et depuis lors je me sens libéré. Ceci grâce au gouvernement et à un certain monsieur dénommé Mr Genesis. Je ne l’ai jamais vu mais on est toujours en communication via le net.

Je veux dire aux populations ici présentes que nous avons réussi à commettre ces crimes parce que vous étiez de connivence avec nous. Je crois fermement que si nous tous, nous travaillons main dans la main, en trois mois au maximum, ensemble nous allons mettre fin à cette guerre inutile.

Je dis que vous êtes de connivence par ce que pour attaquer Mamfe par example il nous fallait passer au moins 3 jours dans la ville et c’est vous qui nous hébergiez. On dormait dans vos maisons sans même nous connaitre. Vos voisins nous voyaient mais n’osaient même pas lever le petit doigt. Ils avaient peur.

Moi c’est Kawa Kawa. Je connais toutes les routes et pistes dans les forêts de Mamfe. Je prie qu’on travaille main dans la main pour mettre fin à cette crise. Je souhaite aussi encourager mes frères combattants à deposer leurs armes. Le gouvernement a créé la commission de désarmement. Le gouvernement nous a tous pardonné. Les autres amba boys doivent nous suivre. C’est vrai qu’ils sont dans leurs maisons mais je souhaite qu’ils viennent le dire en public et pour qu’ils soient connus par le public. Le gouvernement leurs offrent des opportunités.

Je ne savais pas que j’allais prendre la parole ici aujourd’hui. On vient juste de me demander de prendre la parole. J’apprécie et je vous remercie. J’ai beaucoup à dire mais je ne veux pas abuser de votre temps. Je vous remercie.

Auteur: Yanick Kawa Kawa