0

Barrage de Mekin: la sortie de Maurice Kamto fait bouger les lignes

4187 Maurice Kamto 30122015 Mco 3020 Ns 600 Maurice Kamto, président du MRC et candidat à la présidentielle

Tue, 24 Apr 2018 Source: Albin Njilo

Comme par hasard, après la sortie du président national du MRC Maurice Kamto critiquant le projet du barrage de Mekin, les responsables d’Hydromekin font un communiqué relayé par le journal investir au Cameroun pour annoncer le début des essais d’injection dans le réseau de distribution de l’énergie produite par la centrale ce même jour 17 Avril 2018.

LIRE AUSSI: MIDA: voici les noms des 11 835 souscripteurs victimes de la 'secte' en février

En Février ces même responsables après la sortie du conseiller à la présidence de la république Christian Penda Ekoka dénonçant la gestion de ce projet avaient annoncé toujours dans investir au Cameroun la réception provisoire du Barrage pour le 28 Mars.

La réception provisoire n’aura plus lieu, et au lieu de cela, on nous annonce des tests. Que cache ton dans ce projet ?

07 ans après le démarrage du projet de construction du barrage de Mekin qui initialement était prévu pour générer 15 MW, et évalué à 23,19 milliards de FCFA, non seulement le projet n’est toujours pas prêt, mais il ne produira à terme que 10 MW .

En 2015 ,date de livraison du barrage selon le cahier des charges, alors que l’entreprise chinoise effectuait la mise en eau partielle, l’on s’est subitement rendu compte que les études sur l’impact environnemental n’avaient pas été faites, la mise en eau avait provoqué des inondations détruisant plusieurs villages et ponts dont la réfection va couter plusieurs milliards de FCFA, 4,7 milliards de FCFA et celui de la Lobo confié au groupement Bofas pour 4,9 milliards FCFA, 380 millions pour le contrôle technique des travaux de ces deux ouvrages, les recasements et indemnisations des populations. Au final le projet qui devait couter au contribuable camerounais 25 milliards de FCFA ,un prix jugé exorbitant selon le standards des prix dans le domaine hydroélectrique, le Cameroun a dépensé plus de 85 milliards de FCFA sans ligne de transport selon les chiffres du Conseiller Technique a la présidence de la république Christian Penda Ekoka.

LIRE AUSSI: Le Groupe l’Anecdote veut lancer un mandat d’arrêt contre Patrice Nouma

Ajoutons à ce montant, 10 % sur les 23,19 milliards du projet initial versé à l’entreprise chinoise China national electric engineering Corp (CNEEC) sera supporté par le Cameroun parce que n’ayant pas respecté les clauses contractuelles d’Exim Bank.

Aujourd’hui, la Chine qui finance 70 % des d’infrastructures au Cameroun estiment que les camerounais ne savent pas monter les projets, ‘’ toujours les modifications au cour de la réalisation et des rallonges budgétaires’ ’disent les chinois qui depuis Décembre ont cessé de décaisser au profit du Cameroun.

Auteur: Albin Njilo