0

La mort de Jeanne Irène Biya marque le début de l'assassinat des réligieux

82554579.jeannenen Le jour de sa mort, elle avait reçu les religieuses qui furent toutes retrouvées mortes

Tue, 6 Jun 2017 Source: Rémy Ngono

Jeanne Irène ATYAM BIYA, la première épouse du Président BIYA, avait payé pour avoir soufflé dans les bronches de son mari d’abandonner le pouvoir.

Mari autoritaire et brutal, le Président Paul BIYA avait défiguré son épouse en mai 1989, après un voyage chez le roi BEAUDOIN. Rentrée au CAMEROUN camouflée par des lunettes noires, Jeanne Irène BIYA avait dit à son entourage qu'elle voulait divorcer. C'est alors que Paul BIYA, avait orchestré soigneusement sa disparition.

Le 29 juillet 1992, alors qu'il ne s'est jamais rendu à un sommet africain, Paul BIYA improvise de partir à DAKAR pour des historiettes de la francophonie. Et c'est là où lui- même annonce que son épouse vient de décéder des suites de maladie. On prétend que c'est le cancer, mais quel est donc ce cancer qui tue subitement comme une attaque cardiaque? Pourquoi abandonner son épouse alors qu'on affirme qu’elle était gravement malade?

La réalité est que la Première dame avait été abattue par balles. Le jour de sa mort, elle avait reçu les religieuses qui furent toutes retrouvées mortes dans leur congrégation à DJOUM. L’Abbé AMOUGOU qui avait célébré la messe des obsèques fut retrouvé mort. Une missionnaire de l’église catholique qui avait lavé le corps de la dépouille de Jeanne Irène BIYA fut abattue. Père Engelbert MVENG, son confident, fut assassiné. Le médecin légiste qui avait constaté le genre de mort fut éliminé. Le cercueil de la Première dame qui devait pourtant être ouvert pour la messe de requiem, fut scellé. Le capitaine Roger MOTAZE, aide de camp du chef de l’État, à qui Jeanne Irène BIYA avait confié d'organiser sa fuite du CAMEROUN, fut tué dans un accident de voiture, après avoir déjeuné avec le Président BIYA.

Auteur: Rémy Ngono
Related Articles: