5

CAN 2021: un ingénieur ivoirien dénonce la CAF et la FIFA, et met les Africains en garde

Image De La Prise Dassaut De La Fifa Nos intérêts d'abord

Thu, 27 Jan 2022 Source: N'goran Constant Yao

La Fédération internationale de Football Association et la Confédération africaine de football sont sur le banc des accusés. Selon l’ingénieur ivoirien N'goran Constant Yao, les deux instances sont au service de leurs intérêt et n’en ont cure des Etats africains qui accueille des évènements comme la Coupe d’Afrique des Nations. Face à cela, l’ingénieur ivoirien démontre comment la CAF a attribué tous les marchés aux entreprises étrangères et demande aux Camerounais et Ivoiriens englués dans une guéguerre de prendre conscience.

Ce que nous ivoiriens, reprochons aux Camerounais aujourd’hui et qui, pour ma part n'y sont pour rien, et la CAF, est exactement ce qui va se passer chez nous en Côte d'Ivoire en 2023.

Ceux qui sont restés coincés et qui continuent de vivre dans l'ancienne technologie, c'est-à-dire, la vie avant COVID, ont intérêt à se réveiller rapidement. La vie d'avant Covid, n'existe plus.

Le Football est devenu, avant tout, un enjeu géopolitique et géoéconomique.

Il y a un mois, les mêmes qui pleurnichaient dans ce groupe sur le fait que, les présidents des fédérations européennes de football s'étaient tous réunis pour que la FIFA et la CAF renvoient la CAN Africaine en juin/Juillet juste pour leurs intérêts géoéconomiques, sont exactement les mêmes qui sont en train de faire face à l'adversité "camerounaise aujourd'hui.

C'est CAF qui fait des tests Covid avec un laboratoire privé Suisse. Les camerounais n'y sont pour rien. Maintenant je peux peut-être comprendre que, certaines hauts cadres de la fédération camerounaise de football peuvent s'engouffrer dans cette brèche pour privilégier leur équipe. C'est humain. Nous ferions pareil en Côte d'Ivoire pour privilégier nos éléphants.

Par contre... aucune télé, ni journaliste n'en avait parlé. Il y a deux lors de la coupe arabe au Qatar vous avez tous vu ce qui s'était passé.

Pendant les matches de poule, le Qatar avait fait un sans-faute en battant le Bahreïn (1-0), Oman (2-1) et l'Irak (3-0). Tous les adversaires que le Qatar a rencontrés avaient tous des cas Covid.

Lors des quarts de finale, le Qatar écrase les Émirats (5-0)

En demi-finale: Qatar vs Algérie. Gros scandale.

Tout le monde avait été arrosé par les pétrodollars qataris. L'arbitre, certains médias etc...

Le temps additionnel du match +9 minutes. Mais l'arbitre est allé jusqu'à 18 minutes de temps additionnel. Ça a commencé à agacer tout le monde.

Il fallait que le Qatar passe en final par tous les moyens. L'arbitre cherchait un penalty. Si un joueur qatari avait, ne serait-ce que glissé dans la surface de réparation algérienne, il aurait sifflé un penalty. Mais les joueurs algériens l'avaient compris. Le Dieu algérien n'a pas voulu que les choses se passent autrement.

Je ne vous parle pas des enjeux économiques liés désormais au football et surtout la CAN. Quand j'ai vraiment compris que le football est une affaire économique:Je suis ingénieur des ponts et chaussées et je bosse au Cameroun depuis bientôt 6 ans.

Quand la CAF et les représentants de la FIFA sont arrivés au Cameroun pour valider les hôtels qui devraient accueillir les équipes.

Les représentants de la FIFA étaient là pour sélectionner les hôtels français. C'était leur mission. Le reste ne les intéressait pas.

Le gouvernement camerounais a dit niet. Car les hommes d'affaires camerounais avec l'aide des subventions du gouvernement, avaient construit les hôtels et ont fait rénover ceux existant en les mettant aux normes de la CAF/FIFA. Il était donc hors de question de laisser des hôtels camerounais pour ceux des multinationales.

Depuis cette CAN, tous les pays présents au Cameroun dans le cadre de cette CAN, sont tous logés dans des hôtels made in Cameroun.

Vous comprenez pourquoi depuis un moment, le moindre incident dans les hôtels où sont logées des équipes, est amplifié par RFI. Ce n'est pas un hasard.

Vous verrez bientôt, lorsque ces experts de la CAF/FIFA vont débarquer chez nous en Côte d'Ivoire, ils ne vont même pas regarder les hôtels détenus par les ivoiriens. Seuls les hôtels qui ne nous appartiennent pas seront choisis devant nos opérateurs économiques complètement éberlués.

Pour comprendre, des énormes sommes d'argent à gagner dans une compétition comme la CAN

Exemple: Les gambiens sont arrivés dans la vallée de Bana, dans le même complexe hôtelier où sont logés depuis 3 semaines, les sénégalais.

A peine descendus du BUS, les joueurs gambiens se sont rués au bar pour commander des rafraîchissements. Comme ils sont à majorité musulmans, ils ont commandé des jus d'oranges pressé, jus de goyave et d'ananas...

Facture: 4 millions de Fcfa. Juste pour les jus. Ils ont commencé à pleurnicher.

Erreur de gaou sans doute. C'est leur première fois de jouer la CAN. Ils ne savaient pas que rien n'était donné... 4 millions de fcfa pour quelques verres jus de fruits pressés.

Une nuitée dans une chambre, varie entre 1,5 et 4 millions de fcfa en fonction de la ville dans laquelle l'équipe est logée.

Dans une ville comme Douala où sont logés nos éléphants, c'est 10 fois plus cher. La facture des éléphants avoisine déjà le milliard de Fcfa.

La FIF a mis en place un budget de 4 237 653 034 de fcfa (quatre milliards, deux cent trente-sept millions, six cents cinquante-trois mille, trente-quatre Fcfa) pour la CAN au Cameroun. Il est entièrement financé par le chapitre 640 du budget 2022 de l'office National des sports.

Ce budget s'exécute au fil de la progression de nos éléphants dans la compétition. En d'autres termes, plus les éléphants vont avancer dans la compétition, plus ce budget est appelé à augmenter.

Ce qui est sûr, plus de deux milliards de ce budget vont rester au Cameroun.

Ainsi, pour demander aux ivoiriens qui versent dans l'émotion, de se préparer pour 2023.

La Côte d'ivoire et la CAF feront exactement la même chose. Si par extraordinaire notre pays n'utilise pas son influence et sa puissance pour imposer sa vision lors de la CAN 2023, on aura rien compris et on passera complètement à Côté.

Nous partons déjà avec un Handicap: Notre gouvernement n'a pas pu tenir tête à la CAF/FIFA en refusant la tenue de la CAN en pleine saison de pluie.

Le président Camerounais et son homme de main Eto'o Fils l'ont fait. Paul Biya a fait venir à Yaoundé les présidents de la CAF et FIFA pour leur demander de laisser la CAN CAMEROUN se jouer en Janvier. Parce qu'au Cameroun aussi en Juin/Juillet, il pleut énormément.

Auteur: N'goran Constant Yao