0

CONFIDENTIEL: voici comment Macron protège le régime Biya

Macron Et Biya Sourire Toute la diaspora camerounaise de France préparait une grande mobilisation

Mon, 12 Nov 2018 Source: Albin Njilo

« Le Cameroun est attendu », avait indiqué Gilles Thibault après une audience avec le président Biya.

C’est une invitation transmise au président Biya depuis e 02 Aout 2018, soit deux mois avant l’élection présidentielle.

Crise dans les deux régions anglophones du pays, Boko Haram, les menaces à la frontière avec la Centrafrique, l’enjeu sécuritaire était énorme et nécessitait la présence du Cameroun à ce sommet, surtout que l’Afrique centrale figure parmi les fortes régions à conflit dans le monde.

LIRE AUSSI: Affaire Mimi Mefo: la pression de Paul Biya sur le Tribunal militaire

La crise dans les régions anglophones est à sa deuxième année, elle a déjà fait plus de 400 morts et un peu plus de 350 000 déplacés selon les agences. Dans une publication du media russe Sputnik citant Achille Mbembe, «Toutes les conditions sont réunies pour une déflagration dramatique», ce dernier évoquait le silence de la France sur les risques de déflagration au Cameroun «La France de Macron joue à son jeu traditionnel. M. Macron prétend ne pas être au courant de ce qui se passe dans ce pays et s’il est au courant, il se garde bien de le dire», commentait Mbembe avant de poursuivre

«… tant qu’il n’y a aucun mouvement puissant organisé de façon autonome, la France choisira le camp le plus puissant qui est, pour le moment, M.Biya», concluait Achille Mbembe.

Le black-out des médias français sur la crise anglophone, et le refus de l’union européens de superviser les élections présidentielles au Cameroun faisaient partie de la stratégie de Macron pour donner un coup de pouce au régime du président Biya qui a fait du Cameroun, un des derniers carrés de la France Afrique depuis l’échec de la coopération économique Chine Cameroun.

LIRE AUSSI: Une journaliste Suisse fait des révélations sur les séjours de Paul Biya à Genève

Contrairement aux russes et américains, la France n’a jamais dénoncé le rapport de force disproportionné opposant le gouvernement et les populations dans la partie anglophone du pays, Macron lors d’un entretien téléphonique avait affirmé son soutien ferme au régime Biya. ‘’Tout ce que réclame ce peuple c’est un dialogue inclusif sur la forme de l’état. Un problème politique qui nécessite une solution politique’’ explique la société civile et certains leaders politiques.

L’absence du Cameroun au sommet de Paris sur la paix est loin d’être une humiliation de la part de Macron, sans doute un stratagème de la France, pour éviter de mettre son ‘’protégé ‘’ Biya sous les projecteurs à un sommet auquel prennent part les grandes puissances qui ont longtemps critiqué la gestion de cette crise qualifiée de génocide par plusieurs organisations, notamment International Crisis Group. Toute la diaspora camerounaise de France préparait une grande mobilisation qui sans doute devait faire le tour du monde.

Les président Macron et son homologue Biya auraient réduit le Cameroun à une pauvre prostituée, un pays infréquentable du fait de son leader âgé de 85 ans et au pouvoir depuis 36 ans avec un ridicule bilan.

(Deux fois pays le plus corrompu au monde selon Transparency International, 163 me sur 190 dans le classement du Doing Business malgré son immense potentiel, le pays malgré les investissements massif de la Chine, près de six milliards de dollar en 10 ans est retourné au FMI en 2016.)

Une prostituée malgré tous les efforts qu’elle fournit, personne ne souhaite s’afficher avec elle.

LIRE AUSSI: Armée: privé de sa pension, un colonel fond en larmes devant la barre

‘’Paul Biya n’a rien refusé aux européens (APE…), non seulement les messages de félicitations e certaines diplomaties étaient voilés, pire ils ont presque tous boycotté la prestation de serment. Le régime-là est-il devenu prostituée?’’ Peut-on lire dans les réseaux sociaux.

C’est en catimini que le président Macron a félicité son homologue camerounais, la France est prête à tout pour protéger le régime du président Biya qui lui aurait donné toutes les garanties sur l’économie du pays,car au sein des milieux franc-africains, Maurice Kamto ne rassure pas . D’où le black-out des médias français sur le scandale du conseil constitutionnel lorsque en plein audience, le procureur a brandit des faux procès-verbaux qui ont servi au conseil constitutionnel pour proclamer le président Biya vainqueur.

Il revient aux camerounais de maintenir si non accentuer la pression pour que le monde entier prennent acte des enjeux et défis du Cameroun, d’où le rôle infiniment grand que joue la diaspora.

Auteur: Albin Njilo
Related Articles: