2
Opinions Wed, 12 Jul 2017

Cabral en mission commandée: la diaspora met en garde les camerounais

Un certain Jules Mananga honorable correspondant de la DGRE (Services de renseignements extérieurs camerounais), évoluant sous la couverture d'opérateur économique aux États-Unis.

C'est l'épicentre de la vaste imposture mise en place par le régime et supervisée, par le directeur de la DGRE Eko Eko Maxime et dont l'acteur principal est Cabral Libii , un autre agent des services secrets depuis l'université.

Voilà le stratagème mis en place par le système : trouver un pion qui va faire diversion en lançant la vraie -fausse idée d'onze millions d'inscrits pour faire croire aux Camerounais que l'alternance par les urnes est possible.

Le régime hésite entre Mathias Eric Owona Nguini et Cabral.La balance penche du côté de Cabral car, Owona Nguini n'est plus crédible depuis l'affaire du" chantalismebiyaisme".

Après, Le directeur de la DGRE le commissaire divisionnaire Eko Eko Maxime organisera en secret un voyage aux États-Unis, puis en Europe assisté du commissaire Elong Lobe James chef des opérations spéciales à la DGRE assassin du Capitaine Guerandi. Il sera question de préparer la tournée mondiale du traitre et indic Cabral pour donner un semblant de crédibilité à l'imposteur et indic Cabral.



C'est là où Jules Mananga 4e et 5e photos sera mis à contribution et, d'autres compatriotes à Bruxelles qui, organiseront une parodie de remise de prix à BRuxelles dans les prochains jours.

L'imposteur s'arrêtera en France où d'autres compatriotes corrompus par la mission Eko de la DGRE prendront la relève, pour couvrir l'imposture de Cabral.L'argent a coulé à flot et continuera de couler dans les prochains jours : le tout sous la supervision des services secrets camerounais.

Une fois que l'indic Cabral regagnera le bercail et à l'approche de l'élection présidentielle : on fera semblant de bloquer et empêcher sa candidature pour l'élection présidentielle. Il y aura une petite mise en scène , bras de fer et agitation sous le contrôle et la supervision des services secrets. Cabral jouera les victimes et, au final va se résigner. Laissant un boulevard au candidat naturel. Le peuple se retrouvera abandonné et , finira par plier l'échine.



A l'heure où nous publions, beaucoup de diasporiens approchés et achetés pour accompagner et faire passer l'imposture de Cabral, s'activent dans l'ombre et essayent de nous convaincre de rejoindre la farce.

Auteur: Le CODE