3

Cameroun-Russie : ' la presse à gage' de Yaoundé attaque les USA

Paul Biya Diaspora Yaoundé renforce ses relations avec la Russie

Mon, 25 Apr 2022 Source: www.camerounweb.com

Les accords de coopération militaire signés par Yaoundé avec Moscou le 12 avril dernier continuent par faire les choux gras de la presse locale et internationales. Des médias proches du régime tirent à boulet rouge sur les occidentaux qui dénoncent le renforcement des relations entre le Cameroun et la Russie.

L’accord de Coopération Militaire du Cameroun et la Russie signé le 12 Avril dernier ainsi que le départ de la Force Barkhane au Mali à la demande des autorités du pays suscitent la colère des occidentaux qui expriment leur indignation face à cet état de choses. Pourquoi l’occident devrait elle s’indigner du fait que l’Afrique renforce son partenariat afin de l’aider à juguler les menaces sécuritaires qui ravagent ses populations et déstabilisent son économie ?

La colère dans le " Mbolè"

Après les USA, la France, c’est autour de la Grande Bretagne de s’indigner à en croire le reporter du Journal Français le Figaro Georges Malbrunot qui confie dans un tweet les propos d’une de ses sources diplomatiques Françaises au sujet de la présence du Groupe privé paramilitaire Russe Wagner en Afrique. « Les Anglais nous ont fait passer le Message que si personne n’arrête les Mercenaires Russes Wagner en Afrique et surtout s’ils rentrent dans la partie Anglophone du Cameroun, leurs services spécialisées se chargeraient de les stopper » dixit ce diplomate Français qui relayait les dires d’un de ses homologues anglais. Ces propos révèlent à suffisance la complexité des sources du terrorisme et des rebellions africaines. L’Occident est plus indigné de la présence d’un Groupe paramilitaire qui a prouvé ses qualités en RCA pendant que plus de 10000 soldats occidentaux y étaient depuis plus d’une décennie et que les centrafricains s’entretuaient sous leur yeux, le pays était devenu un non Etat.

Mais en quelques mois, Ce pays d’Afrique Centrale a avec l’aide de la Russie réussi en 06 mois à reprendre le contrôle de la quasi-totalité de son territoire jadis à 80% aux mains des rebelles financés par l’occident. Le Mali jadis au 2/3 entre les mains des terroristes est en train de faire l’expérience du retour de la quasi-totalité de son territoire aux mains des autorités de Bamako. Comment face à ce retour progressif de la paix dans ces pays jadis dans la tourmente, les occidentaux se trouvent plongés dans la colère ? Qu’est ce qui peut justifier une telle attitude ? Est à dire que les occidentaux sont les promoteurs du terrorisme qui sévit en Afrique ? Autant de questions que se posent les africains face à ce comportement suspect de ses partenaires occidentaux.

Le Cameroun : Qui du groupe Wagner ou de l’occident veut pérenniser le Terrorisme au Noso et à l’Extrême nord ?

Depuis près d’une décennie, le pays de Paul Biya subi les affres des groupes terroristes. Ceux-ci pullulent dans l’Extrême Nord et dans la partie méridionale du pays précisément dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Ce pays d’Afrique Centrale a réussi avec le concours de ses partenaires internationaux à maitriser le terrorisme islamiste de l’Extrême Nord Pays Mais pour ce qui est de la partie méridionale, c’est bien plus compliqué car , le déclenchement de cette escalade terroriste a été maquillé par les revendications corporatistes qui avaient été instrumentalisés par les financiers du mouvement terroriste logés dans plusieurs pays occidentaux. Malgré que ces groupes de vulgaires criminels aient le même mode opératoire que ceux de Boko Haram , l’occident persiste et signe à les qualifier de mouvement sécessionniste. De plus, les autorités Camerounaises ont identifiés clairement les personnes qui financent le crime dans ses deux régions, qui sont logés aux USA, en Grande Bretagne, en Suède, en Norvège, au Canada, en France, en Afrique du Sud et au Nigéria. De tous ces pays, seul le Nigéria avait en 2017 fait extrader certains financiers et leader de ce mouvement terroriste. Les autres ont refusé. Mais ceux-ci se révoltent de ce que les Autorités Camerounaises optent pour un renforcement de son partenariat militaire pour sécuriser aux mieux ses populations. Le Nord-Ouest et le Sud-Ouest sont la propriété exclusive du peuple Camerounais qui exerce sa pleine souveraineté à travers la seule autorité de Yaoundé. Qu’un Etat étranger, fût-il la Grande Bretagne vienne à penser « stopper » une opération autorisée par Yaoundé dans ces régions relève de la pure fiction.

L’Afrique connait désormais le Nom du promoteur du terrorisme

La propension de plusieurs pays africains aujourd’hui à diversifier leur coopération militaire et d’avantage à faire confiance à la Russie qui a été un partenaire très absent en Afrique s’explique par l’échec de l’occident à pouvoir réellement jouer franc jeu dans ses rapports avec le continent Noir. Toutes les missions de maintien de la paix sont un échec cuisant, toutes les bases militaires installées ont servi à opprimer les gouvernants et les populations. Le bilan avant l’arrivée des Russes est calamiteux. Que de guerre, que de rébellions, que de micros Etats en Afrique propice à l’exploitation servile. Le Sud-Soudan, l’Erythrée, le Tigrée et autre peuvent être encouragé à être indépendant mais pas le Kurdistan Irakien encore moins la Catalogne même avec un vote d’autodétermination favorable. L’Afrique a bien compris ce qui se joue. Le continent Noir connait désormais et preuve à l’appui le nom du promoteur du terrorisme sur son sol. Mais rien ne sera plus comme avant !

Auteur: www.camerounweb.com