0

Cameroun: ce que cachent les sanctions infligées à Equinoxe Tv

Equinoxe TV200919400 Cameroon Info P Net 800xm9x Plusieurs cadres d'Equinoxe Tv sont sous sanction

Sun, 3 Apr 2022 Source: www.camerounweb.com

La suspension de l’émission Droit de Réponse, Cedric Noufele et le Directeur d’Equinoxe Télévision passe mal dans l’opinion. Certains Camerounais accusent le Conseil National de la Communication (CNC) de jouer le jeu du régime Biya. D’autres encore pense à un règlement de compte. CamerounWeb vous propose en intégralité, la tribune de Arlette Framboise Doumbé Ding.

Après le muselement des partis politiques qui n'ont pratiquement plus le droit de manifester publiquement au Cameroun, voici venu le tour des médias qui ne chantent pas les louanges du Président et qui osent simplement être professionnel.

En effet, il y a quelques jours le conseil national de la communication le CNC a prononcé contre Équinoxe télévision des sanctions sur la base d'une fausse interprétation des déclarations d'un paneliste dans l'émission droit de réponse. Une fausse interprétation aux allures de procès d'intention qui cache mal les vrais desseins de ceux qui en veulent à l'expression de la liberté au Cameroun. Il est en effet manifeste que le qualificatif d'incitation à la révolte collé à Équinoxe TV ne repose sur aucun fait probant. Ce n'est rien de moins qu'un grossier prétexte pour museler au moyen de sanctions injustifiées un media qui dit la vérité sur ce qui se passe au Cameroun .

Ces sanctions qui ont consisté, d'une part, dans la suspension de l'émission Droit de Reponse pour une durée d'un mois et, d'autre part, dans la suspension des journalistes Cédrick Noufele et son patron Séverin Tchounkeu pour la même durée passent mal dans l'opinion au regard de la légèreté des griefs reprochées à cette chaîne qui chaque année, en raison de ses qualités professionnelles reconnues au-delà de nos frontières, rafle pratiquement 80% des prix récompensant les meilleurs médias et journalistes au Cameroun.

C'est dire si les sanctions contre équinoxe télévision représentent simplement une agression contre la liberté. Surtout quand on connaît la complaisance du CNC et des autorités Camerounaises vis à vis des médias qui incitent ouvertement et en toute impunité à la haine tribale depuis plus de 4 ans aujourd'hui au Cameroun.

Cette indignation sélective de la part des autorités est la parfaite mesure de leur haine contre la liberté. Ces mêmes autorités qui tolèrent curieusement la haine tribale dans les médias à leur solde. Une véritable honte .

Les sanctions contre Équinoxe TV sont donc clairement une dérive autoritaire sur fond de règlement de compte qui malheureusement ternit davantage l'image du Cameroun aux yeux du monde en consacrant la radicalisation de la dictature et la consolidation de la pensée unique chère a cette dictature qui veut caporaliser tous les médias qui ne ferment pas les yeux sur ses nombreuses dérives ou qui ne chantent pas ses louanges. C'est de ça qu'il s'agit.

Il s'agit effectivement d'un recule de la liberté, d'un mouvement à contre courant de la marche du monde vers les lumières de la liberté.

C'est dommage et trop triste de voir combien la liberté peut être malmenée et traînée dans la boue dans une pseudo démocratie. Heureusement l'histoire nous apprend que trop de répression donnent finalement des ailes toujours plus larges à la liberté qui finit tôt ou tard par triompher ....

Pour rappel , la liberté est le 1er des droits de l'homme. Sa répression, comme c'est le cas désormais au Cameroun, est clairement une atteinte aux droits de l'homme. Un abus. Une dérive que nous condamnons avec la plus grande fermeté.

Auteur: www.camerounweb.com