0

CamusGate : Camus Mimb garde ses dernières cartouches pour le procès

Martin Camus Mimb Camus Mimb garde ses dernières cartouches pour le procès

Sun, 27 Jun 2021 Source: Me Amedee Dimitri Touko Tom

Me Amedee Dimitri Touko Tom commentant l’affaire Camus Mimb estime le journaliste devrait aller au-delà de l’exercice intellectuel pour demander un pardon sincère. Le patron de RSI garderait certaines « cartouches » pour le procès en vue.

Jean De Dieu MOMO Ministre Délégué en charge de la Justice à travers une correspondance publiée sur les réseaux sociaux, comme Ponce Pilate, affichait quelques regrets quant à son manque d'empathie à l'égard de MALICKA, et décidait de ne plus donner d'avis publics sur la question.

On se serait attendu à ce qu'en tant que Ministre de la Justice, il mît en mouvement l'action publique afin que Justice soit rendue. Rien de tel ne fut fait, le Ministre a en réalité choisi de rendre son soutien plus discret mais non moins efficace.

Dans cette même stratégie de déminage, Monsieur Martin Camus MIMB, dans un exercice habile de communication corporelle et orale, demandait pardon pour des faits qu'il se refusait malicieusement de décrire, de qualifier et d'assumer, se gardant donc de livrer des éléments d'un Vrai mea culpa. Ce qui signifie en réalité que ce dernier n'entend pas, pour son honneur et pour sa sécurité juridique, faire un vrai repentir qui donnerait à MALICKA un avantage sur le terrain judiciaire et de l'opinion.

Et Malicka dans tout ça ?

Les soutiens de MCM, impatients de sortir ce cet étau, saluaient ce qu'ils qualifiaient de geste d'humilité...

Sans tenir compte de l'avis de la victime, des politiciens cyniques accordaient donc leur pardon, non sans insinuer que ce qui est arrivé, c'est de la faute de la victime et de ses parents qui ne lui ont pas donné la bonne éducation...

Certains des Procureurs d'hier, piégés par la communication offensive de l'establishment, accordaient d'autorité leur Pardon à MCM en lieu et place de MALICKA. À ce jour, ils ne savent toujours pas quel est le ressenti de cette dernière.

Le pardon attendu de MCM doit être un pardon total, sincère dans lequel il se livre. Il ne saurait se réduire à un exercice intellectuel dans lequel il garde des cartouches pour le procès. Ce pardon devrait même être sa ligne de défense face au juge et face à la victime, se résumant en la reconnaissance totale et transparente de sa part de responsabilité et à une demande d'indulgence de la justice et de pardon de la Victime.

A la fin, il y aura dans cette affaire, une vérité pour le peuple, une vérité pour le le procès et une VÉRITÉ que personne ne saura peut-être jamais, parce que la justice camerounaise n'aura pas donné à la victime, dont l'épisode dramatique ne serait que la révélatrice d'un Vrai réseau de prédateurs sexuels, les moyens d'une procédure judiciaire ambitieuse, que la citation directe envisagée ne peut donner.

Auteur: Me Amedee Dimitri Touko Tom