2

'Chantal Biya et Ngoh Ngoh ont transformé le Premier ministre Dion en zéro'

Chantal Ngo Et Dion .png Chantal Biya et Ngoh Ngoh ont transformé le Premier ministre Dion en zéro

Wed, 27 Apr 2022 Source: Boris Bertolt

Pour le journaliste politique Boris Bertolt, le Premier ministre Dion Ngute n'est chef de gouvernement que de nom. Toutes les décisions importantes sont soit prises par le Secrétaire générale de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh ou la Première dame Chantal Biya. Boris Bertolt donne les preuves de ses allégations dans une tribune que vous propose la rédaction de CamerounWeb.

---



"Jamais le pays ne s’était retrouvé dans une telle situation. Si catastrophique que plus de la moitié de tout un gouvernement déteste le secrétaire général de la présidence de la République. Mais en même temps, des membres du gouvernement ne respectent pas le premier ministre, parce qu’ils savent que tout se décide désormais à la présidence de la République et qu’il n’est plus consulté.

Les fins observateurs de la scène politique camerounaise savent que Jamais un premier ministre n’avait été autant humilié par Paul Biya. Même Philemon Yang qui avait personnellement demandé à Paul Biya de quitter son poste de premier ministre pour des raisons de santé n’avait pas été autant méprisé par Paul Biya. Qui pourtant aurait pu lui faire payer son courage.

Il faut le dire haut et fort. Le répéter clairement : LE PREMIER MINISTRE DION NGUTE NE SERT PLUS À RIEN. C’EST FERDINAND NGOH NGOH QUI CONCENTRE DÉSORMAIS À LA FOIS SES PRÉROGATIVES DE PREMIER MINISTRE ET CELLES DE PAUL BIYA AVEC SA DÉLÉGATION PERMANENTE DE SIGNATURE. Voilà le véritable état du Cameroun. Un pays qui doit faire peur à toute personne rationnelle.

Le dernier élément très révélateur de cette défiance au sein du gouvernement à l’égard de Dion Ngute. C’est la réponse du ministre de l’administration territoriale, Paul Atanga Nji au premier ministre sur l’affaire Banguou. Une réponse hautaine, sans classe , voire de mépris. Atanga Nji disait simplement à Dion Ngute : « JE NE REÇOIS MES INSTRUCTIONS QUE DE FERDINAND NGOH NGOH ».

Aucune décision majeure des affaires de l’Etat n’est prise par lui. Il découvre même certaines à partir des réseaux sociaux.

Alors qu’il y a encore quelques mois, les choses n’avaient pas toujours été ainsi. Certaines batailles avec été gagnées par Dion Ngute face à Ngoh Ngoh. Mais beaucoup d’encre a coulé sous le pont.

La santé du vieux s’est dégradée. Dion Ngute ne le voit presque plus. Chantal Biya, son épouse est la personne en qui le nnomgui a aujourd’hui le plus confiance. Or c’est elle qui aura contribué à faire nommer Ferdinand Ngoh Ngoh, SGPR depuis bientôt 13 ans.

D’ailleurs il se raconte que lorsqu’il travaille à New-York, Ferdinand Ngoh Ngoh reçoit souvent l’es coup de fils de sa « sœur » Chantal Biya. Dès que le téléphone sonne et qu’il se rend compte qu’il s’agit d’elle au bout de la ligne. Il saute rapidement de son bureau. Se met tout seul au milieu de la pièce. Baisse la tête et remonte chaque fois que Chantal Biya dit une phrase. Et répète à son tour seulement : « Owe, Owe, Owe »."

Auteur: Boris Bertolt